lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Bovins : la sécheresse et les canicules «accélèrent» la décapitalisation

16 Septembre 2022

Bovins : la sécheresse et les canicules «accélèrent» la décapitalisation

«Sécheresse et fortes chaleurs ont donné un coup d’accélérateur à la décapitalisation, tant en élevage laitier qu’allaitant», note l’Institut de l’élevage (Idele) dans sa note de conjoncture Tendances publiée le 14 septembre. En bovins viande, «au 1er août, le nombre de vaches allaitantes présentes en France était en recul de 3,1%» par rapport à 2021 (à environ 3,55 millions de têtes). Cette baisse atteignait 3% au 1er juin et 2,7% au 1er janvier. Les analystes attribuent cette accélération à «une forte chute des entrées de génisses dans le troupeau de vaches: -7% en juin/2021 et -8% en juillet». Au contraire, «les réformes ne se sont pas accélérées (-1% en juin et -5% en juillet)». «L’offre en gros bovins finis reste toutefois limitée», relativise l’Idele, car «la décapitalisation qui dure maintenant depuis la fin 2016 commence à affecter les abattages» (-4% de vaches allaitantes abattues en août par rapport à 2021). Quant aux bovins lait, ils connaissent une chute de 1,8% des effectifs de vaches laitières au 1er août (environ 3,4 millions de têtes), contre -1,3% au 1er juin. «Les conditions caniculaires et sèches de l’été ont limité la pousse de l’herbe et incité certains [éleveurs] à ajuster le cheptel», explique l’Idele.

La rédaction