Aveyron | Par La rédaction

Le diagnostic numérique : un nouvel outil à destination du secteur agricole testé le 30 avril

Dans le contexte actuel de modernisation du secteur agricole, un nouvel outil voit le jour à la Chambre d’agriculture de l’Aveyron pour accompagner les exploitants dans leur transition numérique. Le diagnostic numérique vise à évaluer la maturité digitale des exploitations agricoles et à proposer des recommandations personnalisées.

Cette initiative, portée par Serge Jouanno, conseiller numérique de la Chambre d’agriculture, s’inscrit dans une démarche d’accompagnement global. En effet, cet outil ne se contente pas de fournir des solutions technologiques, mais vise à intégrer le numérique de manière adaptée aux réalités de chaque exploitation.
Son objectif est d’offrir aux agriculteurs une vision claire de leur niveau de digitalisation et de les aider à mettre en place un plan d’action concret pour améliorer leur performance grâce aux technologies numériques. Cette approche personnalisée prend en compte les spécificités de chaque exploitation, des cultures à la gestion des troupeaux.
Dans le cadre d’une formation financée par VIVEA, Serge Jouanno présentera cet outil novateur aux agriculteurs désireux de s’engager dans la transition numérique. Cette formation vise à offrir un conseil neutre et individualisé, basé sur une évaluation précise de la maturité numérique de chaque participant.
En définitive, ce diagnostic numérique représente une étape importante dans la modernisation du secteur agricole, en offrant aux exploitants les moyens de tirer pleinement parti des opportunités offertes par le numérique pour améliorer leur productivité et leur durabilité.

Pour en savoir plus : serge.jouanno@aveyron.chambagri.fr ou s’inscrire à la formation Nathalie Khammar : 05 65 70 68 91 (le matin) ou par mail à service.formation@aveyron.chambagri.fr

Toutes les actualités

Sur le même sujet

L’ADPSA a démarré la campagne de recrutement de son BPREA, pour la rentrée 2024/2025, prévue le 9 septembre. Aucun pré-requis n’est demandé pour l’entrée en BPREA en un an et pour le BPREA en 2 ans par apprentissage, un niveau CAP minimum est demandé. Sept capacités sont validées pour le BPREA (6 capacités pour les personnes déjà diplômées avec une rentrée prévue le 7 octobre). Dès la prise de contact, les personnes intéressées pour suivre le BPREA bénéficient d’un accompagnement personnalisé pour définir leur orientation en fonction des profils, des objectifs, des disponibilités… et pour prévoir la prise en charge de la formation et leur rémunération pendant la formation. «Notre rôle est de bien orienter les candidats vers la formation…