Mot-clé : Elevage

Par eva dz

Élevage/LOA : le député Antoine Armand veut «aller plus loin» pour freiner les recours

Dans le cadre du projet de loi d’orientation agricole (PLOA), récemment présenté par le gouvernement, le député Renaissance Antoine Armand souhaite «regarder, avec les acteurs agricoles, comment on peut aller plus loin sur la sécurisation des projets» face aux recours juridiques. En particulier, l’élu de Haute-Savoie compte «s’inspirer du droit de l’urbanisme» pour adapter la notion de «recours abusif» aux projets agricoles. «C’est une manière de limiter potentiellement le nombre de recours», explique-t-il dans un entretien à Agra Presse le 2 avril, car «un recours exagéré peut être qualifié d’abusif, et, dans ce cas-là, il peut y avoir une punition» pour le requérant.

Aux yeux du député, une procédure pourrait être qualifiée d’abusive s’il est «démontré» qu’elle ne repose pas sur «l’intérêt à agir» du requérant, mais «plutôt sur son envie de stopper un projet pour des raisons politiques ou personnelles». D’après le Code de l’urbanisme, les porteurs de projet peuvent demander des dommages et intérêts si un recours est déposé «dans des conditions qui traduisent un comportement abusif de la part du requérant». Dans ce domaine, «ce dispositif a permis aux porteurs de projet – en l’occurrence les élus locaux – de sortir un peu la tête de l’eau», estime M. Armand.

La rédaction


National | Par La rédaction

Santé animale Nette diminution de l’usage des antibiotiques en 2022

En 2022, l’exposition des animaux aux traitements antibiotiques a continué à baisser, notamment les prémélanges médicamenteux en traitement oral. De bons résultats ont été observés également pour les antibiotiques les plus critiques.(crédit photo : iStock)Depuis la mise en place du premier plan Ecoantibio en 2011, l’usage des antibiotiques en élevage a considérablement diminué. Mais en 2022, il a franchi un net palier à la baisse. Selon l’Agence nationale de la…


National | Par eva dz

Le SNIA veut préserver son potentiel de production

Le Syndicat national de l'industrie de la nutrition animale (SNIA) a organisé, le 30 août, sa conférence de presse de rentrée. L’occasion pour ses dirigeants, de rappeler la nécessité de préserver les élevages et de favoriser la souveraineté alimentaire… tout en s’engageant dans la décarbonation.François Cholat, président du SNIA, est par nature un homme optimiste. Il est certain que les industriels privés de l’alimentation animale parviendront à l’horizon 2030 à…


National | Par eva dz

Au Sommet de l’élevage, le ministre promet des avances et du discernement sur la sécheresse

En ouverture de la 31ème édition du Sommet de l’élevage, le ministre de l’agriculture a longuement échangé avec les acteurs du monde agricole sur le dossier brûlant de la sécheresse. Il a confirmé la tenue d’un comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) le 18 octobre, promis une avance début novembre pour les neuf départements de la « première fournée », ainsi qu’un solde fin décembre. Sur la déconnexion entre…


National | Par eva dz

Gestion des risques climatiques en agriculture : les éleveurs rappellent leurs exigences

A quelques jours des arbitrages gouvernementaux concernant les modalités d’indemnisation permises par les outils assuranciels et la solidarité nationale visant à mieux protéger les agriculteurs contre les risques climatiques, les éleveurs de bovins, d’ovins et de caprins, qui subissent les conséquences de la sécheresse historique de cet été, rappellent leurs exigences. Des exigences qui correspondent, pour la plupart, aux engagements pris par l’Etat auprès d’eux à l’occasion du débat législatif…


National | Par eva dz

Le prochain Sommet de l’élevage en octobre sous le signe de l’installation transmission

Le Sommet de l'élevage se tiendra du 4 au 7 octobre à Clermont-Ferrand. Plus de 1 500 exposants, 2 000 animaux et près de 100 000 visiteurs professionnels sont attendus pour participer à cet événement désormais inscrit parmi les plus grands salons mondiaux dédiés aux productions animales.Rendez-vous incontournable pour les professionnels, le Sommet de l’élevage a bâti sa réputation grâce à la qualité de ses animaux présentés, sélectionnés pour leur…


National | Par eva dz

Cap Protéines : l’autonomie alimentaire dans les élevages de ruminants

Les élevages de ruminants français produisent du lait et de la viande essentiellement avec des aliments produits sur la ferme. Il y a cependant des gains possibles pour leur autonomie en protéines. Explication chiffrée.En France, la ration des ruminants est très majoritairement composée d’aliments produits sur l’exploitation. Les données d’Inosys-Réseau d’élevage donnent une autonomie alimentaire moyenne des systèmes herbivores à 83 %. Mais l’autonomie varie selon les systèmes d’élevage. Les…


National | Par eva dz

Viande bovine : la contractualisation, l’outil indispensable

Trois ans après la mise en place de son pacte sociétal, la filière élevage et viande fait un point d'étape à l'occasion d'une conférence organisée au Sommet et intitulée : «Comment concilier économie et attente sociétales en viande bovine».Depuis trois ans, la filière élevage et viande s’est engagée dans une démarche de responsabilité sociétale baptisée «Aimez la viande, mangez-en mieux», afin d’apporter une réponse globale aux attentes de la société…


Aveyron | Par eva dz

National Aubrac : la montée en gamme

Ivoire, vache de 8 ans, du GAEC Elevage Vidalenc dans le Cantal et Narquois, taureau de 4 ans du GAEC Ramon dans l’Aveyron sont les grands champions du National Aubrac qui s'est déroulé au Sommet de l'élevage. Dans l'écrin privilégié du Zénith, près de 400 animaux, meilleurs specimens de la race, ont ravi le public nombreux, de professionnels mais aussi d'amateurs de la belle aux yeux noirs et animé le…


National | Par eva dz

Un Sommet sur 4 jours et le plein de nouveautés

Après un an d’absence en raison de la crise sanitaire, le Sommet de l’élevage revient plus fort et plus grand à partir de ce mardi 5 octobre ! Une journée a été ajoutée, une nouvelle halle a vu le jour et le programme a été enrichi... avec une grande partie du salon digitalisé.Plus de 2 000 animaux présentés, plus de 1 500 exposants, 50 conférences programmées, le Sommet de l’élevage…