lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Émissions industrielles : à la veille des négociations finales, les bovins toujours menacés

28 Novembre 2023

Émissions industrielles : à la veille des négociations finales, les bovins toujours menacés

Les négociations interinstitutionnelles sur la révision de la directive Émissions industrielles (IED), qui devraient être finalisées le 28 novembre à l’issue d’un ultime trilogue, se pencheront sur le traitement à réserver à l’élevage. Dans une tribune commune publiée la veille de la réunion, les eurodéputés Benoît Lutgen (rapporteur pour avis pour la commission de l’Agriculture, droite), Jérémy Decerle (centre) et Paolo De Castro (social-démocrate) alertent sur les conséquences d’une inclusion de l’élevage bovin dans le dispositif. «Avec pour seul et unique objectif de réduire les émissions, la directive appliquée au bétail pourrait nécessiter des solutions issues de la grande industrie: des animaux dans des étables fermées et des dispositifs pour purifier l'air de ces étables», préviennent-ils, avec pour conséquence «toujours plus de concentration et de standardisation». Dans ce dossier, le Parlement européen s’est prononcé pour le statu quo: maintien de l’élevage bovin en dehors du champ d’application de la directive, pas de changement des seuils à partir desquels les élevages de volailles et de porcs entrent dans le dispositif. Les États membres se sont, eux, mis d’accord sur des seuils d’entrée pour les élevages de bovins et de porcs fixés à 350 UGB (unités gros bovin), pour ceux de volailles à 280 UGB et pour les exploitations mixtes à 350 UGB, avec des exemptions prévues pour l’élevage extensif. La présidence espagnole du Conseil, qui mène les discussions, insiste pour que l’élevage bovin soit inclus d’une manière ou d’une autre dans le futur dispositif.

La rédaction