Mot-clé : JA

Aveyron | Par La rédaction

Ne pas oublier l’urgence agricole !

A quelques jours du premier tour des élections législatives, FDSEA et JA ont invité les 15 candidats des 3 circonscriptions en Aveyron à venir échanger sur l’agriculture. A Millau, Villefranche de Rouergue et Espalion, les équipes locales FDSEA et JA ont donné rendez-vous aux 5 candidats qui se présentent dans chacune des 3 circonscriptions. Neuf candidats ont répondu à l’invitation, 3 par circonscription. Ils ont présenté leurs propositions pour le…


Aveyron | Par eva dz

Aides MAEC et Bio : «Il y a urgence !»

Initialement annoncé le 15 mars par le gouvernement, le versement des aides MAEC et Bio n’est toujours pas soldé, trois mois après… Une situation «inadmissible» qu’ont dénoncé les responsables FDSEA et JA venus rencontrer le directeur de la DDT, lundi 17 juin. Marie-Amélie Viargues, présidente de la FDSEA et Nicolas Bosc, président de la section AB FDSEA et Mathieu Bedel, responsable groupe Bio JA et Léo Nakich, président JA 12,…


Par eva dz

Egalim 4, LOA : FNSEA et JA s’inquiètent du devenir des chantiers législatifs

La FNSEA et les JA ont fait part ce 10 juin de leur craintes de voir «remis en question» par la dissolution de l’Assemblée les travaux engagés sur le projet de loi d’orientation agricole ou sur un renforcement du dispositif Egalim. «Egalim, simplification, loi d’orientation… Autant de chantiers obtenus par le travail de notre réseau et dont l’aboutissement est remis en question, car il est suspendu aux décisions du gouvernement en place après les élections» législatives, affirment dans un communiqué les Jeunes agriculteurs (JA). «Les décisions politiques vis-à-vis de l’agriculture française risquent de ne pas être tenues», s’inquiète de son côté la FNSEA dans un communiqué séparé. Et d’appeler «tous les partis politiques à mettre dans la feuille de route de leurs candidats aux élections législatives les propositions qu’elle a portées : dignité, revenu et simplification».

La rédaction


Par eva dz

Versement des aides : FNSEA et JA menacent de mobilisations à partir du 17 juin

Dans un communiqué paru le 7 juin, la FNSEA et les JA annonce qu’ils «appelleront leurs réseaux à la mobilisation» à partir du 17 juin s’ils n’observent pas une «régularisation totale et définitive» des versements des MAEC et des aides à l’agriculture biologique d’ici le 15 juin – elles sont habituellement versées au 15 mars. «Il en va de la crédibilité de la parole publique», estiment les syndicats, qui affirment que «lors des mobilisations du début d’année, le gouvernement a alors pris l’engagement d’un versement avant le 15 juin». Interrogé par Agra presse sur un éventuel engagement du gouvernement à verser les aides bio et les MAEC avant le 15 juin, le cabinet du ministre de l’agriculture Marc Fesneau indique n’avoir «jamais communiqué sur cette date». Les communications gouvernementales connues portaient sur un versement des aides autour du mois de juin.

Cet ultimatum intervient alors que la colère gronde au sein des services instructeurs de la PAC. Les conditions de travail des services d’économie agricole (SEA) des DDT et Daaf (préfectures) étaient au centre du Conseil social d’administration (CSA) Forêt Agriculture du 14 mai. La veille, le SEA de la DDT d’Isère s’était mis en grève, et les équipes d’autres départements l’envisageraient également, selon la CFDT.

La rédaction


Par eva dz

Pierrick Horel, éleveur bovin bio, élu président de Jeunes agriculteurs

Lors du congrès de Jeunes agriculteurs, le 6 juin au Futuroscope (Vienne), Pierrick Horel, éleveur d’Aubrac bio, a été élu président du syndicat. Auparavant secrétaire général, il est engagé chez JA depuis son installation en 2010 dans les Alpes-de-Haute-Provence. Dans son discours, le nouveau président a indiqué sa volonté de travailler sur un projet «JA 2026» doté de quatre axes : «valoriser notre action jusque dans les cours de ferme» ; «revoir nos méthodes de communication» ; «proposer une nouvelle offre syndicale» ; «faire comprendre aux jeunes le sens de l’engagement que nous incarnons». Son mandat sera aussi marqué par les élections des Chambres d’agriculture, en janvier 2025, pour lesquelles les JA feront une nouvelle fois liste commune avec la FNSEA. Sur le fond, lors de l’annonce de sa candidature fin mai, Pierrick Horel mettait en avant «les questions de revenus et plus largement les nouveaux profils d’agriculteurs», ainsi que les «valeurs» de «l’exercice du métier» et de la «dignité».

Pierrick Horel succède à Arnaud Gaillot, également éleveur bovin, qui n’a pas souhaité se représenter à la fin de son mandat. Quant au nouveau secrétaire général, il s’agit de Quentin Le Guillous, qui était lors du mandat précédent (2022-2024) secrétaire général adjoint, en charge de l’environnement et des filières.

La rédaction


Par eva dz

Pierrick Horel candidat à la présidence de Jeunes agriculteurs

Pierrick Horel, secrétaire général de Jeunes agriculteurs, a officialisé le 23 mai sa candidature à la tête du syndicat, qui tient son congrès électif du 4 au 6 juin au Futuroscope, près de Poitiers (Vienne). «Je me porte candidat pour ce mandat à venir en tant que président de Jeunes agriculteurs», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. Arnaud Gaillot (38 ans), à ce poste depuis 2022, a confirmé sa décision ne pas être candidat.

Âgé de 34 ans, Pierrick Horel est éleveur bio de race Aubrac et polyculteur dans les Alpes-de-Haute-Provence. Il est engagé chez JA depuis son installation en 2010. Son ambition est de faire entendre la voix du syndicat «avec comme prérequis les questions de revenus et plus largement les nouveaux profils d’agriculteurs : on a des jeunes qui ont envie d’avoir des interactions sociales un peu différentes». Parmi les autres «valeurs qui [lui] sont chères», figurent «l’exercice du métier, la dignité, ce qu’on disait dans nos mobilisations» ces derniers mois. JA présentera ses instances renouvelées (conseil d’administration et bureau) le 6 juin lors du congrès. Une intervention du nouveau président est prévue en clôture de l’événement.

La rédaction


National | Par La rédaction

Rencontre à l’Élysée : Emmanuel Macron ne veut «pas courir derrière la colère»

Le Président de la République, Emmanuel Macron a reçu le 2 mai, pendant un peu plus de deux heures, les représentants des syndicats agricoles et du Conseil de l’Agriculture française. Il leur a exposé ses perspectives en quatre grands thèmes. La FNSEA et Jeunes Agriculteurs (JA) veulent poursuivre rapidement le travail engagé. © Actuagri-CS Après le temps de l’action syndicale, puis celui de la concertation, voici venu celui de la…


Par eva dz

Agrivoltaïsme : JA s’opposera aux projets dépassant 25% de couverture des sols

Réagissant à la publication récente du décret encadrant l’agrivoltaïsme, Jeunes agriculteurs conteste la limite de 40% de taux de couverture des sols «permettant des projets qui pénaliseront excessivement la productivité agricole». «En l’état actuel des technologies agrivoltaïques, les projets au-delà d’un taux de couverture de 25% ne nous semblent pas devoir recueillir un avis favorable en CDPenaf, puisqu’ils engendrent des pertes de rendement nettement supérieur à 10%», selon un communiqué. Le syndicat dit vouloir être «particulièrement présent» lors de ces commissions départementales pour «ne retenir que les projets vertueux».

Par ailleurs, JA s’inscrit dans les travaux parlementaires sur le partage de la valeur. «La rente tirée des énergies ne saurait être préemptée par quelques-uns», met en garde le syndicat. Un groupe de travail transpartisan a été lancé, il y a trois semaines, autour du député Pascal Lecamp (Modem, Vienne) sur le partage de valeur et la contractualisation dans l’agrivoltaïsme, confirme l’entourage du député à Agra Presse. Le dépôt d’une proposition de loi est prévu «avant la fin de la session parlementaire mi-juillet».

La rédaction


Par eva dz

Élections des chambres d’agriculture 2025 : la FNSEA et les JA feront liste commune

«Nous ferons liste commune FNSEA/JA» aux prochaines élections des chambres d’agriculture en janvier 2025, a indiqué, sans surprise, le président des Jeunes agriculteurs Arnaud Gaillot lors du congrès de la FNSEA, le 28 mars à Dunkerque. «Nous avons un calendrier», a-t-il ajouté, invitant à «ne pas céder à la précipitation». Le président de JA a appelé à «ne pas avoir peur»: «Nous avons un bon bilan. (…) À l’issue de ces mobilisations, nous n’aurons pas à rougir de tout ce que nous avons fait».

De son côté, le président de la FNSEA Arnaud Rousseau a rappelé à Marc Fesneau l’attitude «responsable» et les «propositions concrètes et pragmatiques» du syndicat lors des récentes manifestations. «Pensez-y, monsieur le ministre, au moment où vous sortirez enfin les décrets relatifs aux élections chambres», a-t-il lancé, alors que des textes sont attendus pour réformer le mode de scrutin et le financement des syndicats qui découle des élections professionnelles. Et de marteler: «Il est juste de redonner toute leur place aux acteurs responsables et aux anciens exploitants qui souhaitent participer à la vie démocratique de la profession». La piste d’une exclusion de certains retraités du corps électoral est en effet sur la table.

La rédaction


Aveyron | Par eva dz

Foire de printemps à Saint Affrique, les 5 et 6 avril : On y parle emplois agricoles

La Foire de printemps de Saint Affrique a repris des couleurs sous l’impulsion des JA du canton. Accompagnés de nombreux partenaires locaux et départementaux, ils ont mis au point un Forum agricole autour de l’emploi, la formation, l’installation, la transmission. Rendez-vous vendredi 5 et samedi 6 avril au jardin public ! Les JA du canton de Saint Affrique aux manettes de la foire de printemps avaient lancé le premier Forum…