National | Par Didier Bouville

Dons de lait : l’appel des Restos du Coeur

Depuis décembre 2013, un dispositif permet aux producteurs de lait de faire don d’une partie du lait qu’ils produisent à une association caritative par l’intermédiaire de leur laiterie. Grâce au soutien des producteurs et des entreprises de collecte et de transformation, les Restos du Cœur ont pu distribuer plus de 7 millions de litres de lait supplémentaires en 2015.

Pour 2016, les Restos du cœur renouvelle son appel à la solidarité des producteurs de lait. Ils ont jusqu’au 16 février pour déclarer leur don au titre de la campagne laitière 2016 qui s’achève le 31 mars.

Ceux qui font un don bénéficient d’une déduction fiscale de 60 % de sa valeur (dans la limite de 5/1000 du chiffre d’affaires hors taxe de l’exploitation).

Concrètement pour réaliser son don de lait, le producteur laitier doit se renseigner auprès de sa laiterie pour savoir si elle est partenaire des Restos du Cœur. Si tel est le cas, il doit transmettre sa déclaration de don (en litre) à sa laiterie avant le 15 février.

Le don sera déduit du bordereau de paiement du lait du mois de mars 2016. Le producteur recevra ensuite des Restos du Cœur un justificatif avant le 31 mars 2017 qui permettra de défiscaliser 60 % de la valeur du don.

 éleveurs+lait+FNPL

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Bovins

Elev. Aubrac HBA V Taureau Aubrac 4 ans et 5 femelles 15 mois TGS. Tél 06 79 64 02 91

Divers

V épandeur fumier 7T H verticaux Auran BE révisé 5000€, abri tunnel dim L40 L10 H4 6000€ cause cess photo sur demande. Tél 06 33 79 76 78  le tout sans TVA

Sur le même sujet

Si la production laitière française marque le pas depuis le dernier trimestre 2020, «l’écart entre les niveaux de 2020 et 2021 tend à se rétrécir sur les toutes dernières semaines», observe Benoît Rouyer, économiste à l’interprofession laitière dans une note de conjoncture publiée le 3 mai.Néanmoins, sur l’ensemble des 14 premières semaines de 2021, la collecte bovins lait a diminué d’un peu plus de 3%. En 2020, elle n’avait que très légèrement augmenté (+0,2%). En parallèle, les charges des élevages laitiers hexagonaux sont en hausse. L’Ipampa lait de vache a augmenté de 5% sur un an, porté par le coût de l’énergie et des lubrifiants ainsi que des aliments achetés. Au niveau européen, depuis le début de l’année, la production…