National | Par Didier Bouville

Berlin promet au moins 100 millions d’euros d’aides à ses producteurs de lait

Le gouvernement allemand va mettre au moins 100 millions d’euros à disposition des producteurs de lait du pays, aux abois en raison de la surproduction et de la dégringolade des prix, a annoncé, le 30 mai, le ministre de l’Agriculture.

«Nous allons soutenir les producteurs avec des aides financières à court terme», a dit le ministre Christian Schmidt lors d’une conférence de presse à Berlin, à l’issue d’un «sommet du lait» réunissant les principaux acteurs du secteur.

En marge de cette réunion, des producteurs ont manifesté devant la Porte de Brandebourg et devant le ministère, où ils ont notamment entassé des bottes en caoutchouc en signe de ras-le-bol. L’État fédéral va mettre à disposition une enveloppe de «100 millions d’euros plus X», sous forme d’aides directes et d’avantages fiscaux, par exemple des abattements exceptionnels.

M. Schmidt a affirmé être en discussions avec son confrère aux Finances, Wolfgang Schäuble, et les députés du Bundestag, et vouloir s’adresser à Bruxelles «pour clarifier à combien se montera X», la somme additionnelle qui sera versée.

 éleveurs+lait+FNPL

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Divers

Recherche 2 pneus d’occasion 16-9-34 bon état. Tél 06 72 60 01 73 HR

Emplois

Recherche chauffeur expérimenté si possible pour conduite tracteur et remorque autochargeuse ensileuse pour la campagne +lisier labour et semis si intéréssé pour la saison avril mai 2024. Tél 06 24 29 86 58 Secteur 12270 La Fouillade

Sur le même sujet

Si la production laitière française marque le pas depuis le dernier trimestre 2020, «l’écart entre les niveaux de 2020 et 2021 tend à se rétrécir sur les toutes dernières semaines», observe Benoît Rouyer, économiste à l’interprofession laitière dans une note de conjoncture publiée le 3 mai.Néanmoins, sur l’ensemble des 14 premières semaines de 2021, la collecte bovins lait a diminué d’un peu plus de 3%. En 2020, elle n’avait que très légèrement augmenté (+0,2%). En parallèle, les charges des élevages laitiers hexagonaux sont en hausse. L’Ipampa lait de vache a augmenté de 5% sur un an, porté par le coût de l’énergie et des lubrifiants ainsi que des aliments achetés. Au niveau européen, depuis le début de l’année, la production…