National | Par Didier Bouville

Sommet de l’élevage : 52 visites d’élevages et de sites agro-industriels prévues

Douze visites supplémentaires d’élevages et de sites agro-industriels viennent de s’ajouter aux quarante déjà prévues lors du Sommet de l’élevage, du 7 au 9 octobre à Cournon d’Auvergne. Les visites programmées aujourd’hui 6 octobre sont déjà complètes. Au-delà des visites d’élevages bovins et ovins, les visites d’un atelier d’engraissement et d’un abattoir sont au programme.

Du fait de la fièvre catarrhale ovine (FCO), les bovins n’ont pas droit de cité au salon. Un coup dur pour les éleveurs du Sommet, vitrine de l’élevage allaitant français. « Sans la présence attendue des bovins, on a d’ores et déjà enregistré quelques désistements », annonce Benoît Delaloy, responsable international du salon.

De son côté Stéphane Le Foll, dont l’agenda n’est toujours pas paru, est vivement attendu. « Il y a une très grande frustration qui se fait sentir chez les éleveurs qui ne comprennent pas pourquoi les décisions se font autant attendre en ce qui concerne le plan calamité sécheresse, le plan d’urgence de soutien à l’élevage français et le plan FCO », annonce le président de la FRSEA Massif Central, Patrick Bénézit.

Site internet du Sommet de l’Elevage ICI

 éleveurs+bovins+FCO

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Divers

Recherche 2 pneus d’occasion 16-9-34 bon état. Tél 06 72 60 01 73 HR

Emplois

Recherche chauffeur expérimenté si possible pour conduite tracteur et remorque autochargeuse ensileuse pour la campagne +lisier labour et semis si intéréssé pour la saison avril mai 2024. Tél 06 24 29 86 58 Secteur 12270 La Fouillade

Sur le même sujet

Après deux annnées de négociations entre les services vétérinaires français et turcs, la Turquie vient d’accepter de rouvrir son marché aux exportations de bovins français, a annoncé le ministère de l’Agriculture, le 13 novembre, dans un communiqué.La Turquie avait fermé ses frontières à la suite de l’épizootie de fièvre catarrhale ovine (sérotype 8) en France en 2015.Les conditions demandées par les autorités turques pour exporter sont strictes, détaille le ministère : zone d’exclusion autour des foyers de FCO, vaccination et dépistage préalables des bovins exportés, protection des animaux vis-à-vis des insectes vecteurs.Concernant le sérotype 8, seul le Finistère en France est totalement en dehors de la zone réglementée. éleveurs+bovins+FCO