National | Par Didier Bouville

Produits laitiers : la guerre des prix ne fait pas augmenter les ventes

La pression à la baisse de la grande distribution sur le prix des produits laitiers n’entraine pas de hausse de la consommation, a affirmé Jacques Dupré, de l’Iri, agence d’étude de marchés, lors de la dernière assemblée générale de la fédération nationale des coopératives laitières (FNCL) à Paris. « Les producteurs laitiers ont été extrêmement touchés par la guerre des prix que se livre la grande distribution, mais cette déflation ne profite pas aux marchés », a t-il constaté.

Pour les produits de grande consommation, les évolutions de prix n’ont pas d’influence sur l’acte d’achat : lorsque le prix des yaourts baissait en 2013, la consommation a également baissé. Puis, la hausse des prix entre février et mars 2014, suite à l’augmentation du prix du lait payé aux producteurs, n’a pas eu d’influence sur les volumes consommés. Cependant, la guerre des prix a certainement freiné la baisse de consommation et empêché qu’il y ait une explosion du hard discount en France. Elle a permis aux familles modestes d’acheter des produits hauts de gamme, a ajouté Jacques Dupré.

(Photo Archives La Volonté Paysanne)

 éleveurs+lait+bovins

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Divers

Recherche 2 pneus d’occasion 16-9-34 bon état. Tél 06 72 60 01 73 HR

Emplois

Recherche chauffeur expérimenté si possible pour conduite tracteur et remorque autochargeuse ensileuse pour la campagne +lisier labour et semis si intéréssé pour la saison avril mai 2024. Tél 06 24 29 86 58 Secteur 12270 La Fouillade

Sur le même sujet

Deux arrêtés parus au Journal officiel le 22 janvier revalorisent les aides couplées en bovins lait et en bovins viande pour la campagne Pac 2020.L’aide unitaire pour les bovins laitiers passe ainsi à 83,80 euros en zone de montagne (au lieu des 77 euros fixés par un arrêté du 29 septembre 2020). Pour le reste du territoire, elle est augmentée à 41,30 euros, contre 38 euros précédemment. En bovins allaitants, le montant unitaire de l’aide est revalorisé à 171,25 euros par vache (au lieu de 166 euros) pour les animaux des rangs 1 à 50. Les animaux des rangs 51 à 99 sont, eux, primés à hauteur de 123 euros par tête (au lieu de 121 euros). Par ailleurs, l’ensemble…