National | Par Didier Bouville

Premiers impacts de l’embargo russe : le lait le plus touché

Le lait, qui bénéficiait depuis un an d’une embellie en partie grâce à la demande russe, a vu ses cours se retourner à la baisse depuis l’annonce de l’embargo, a expliqué à l’AFP Gérard Calbrix, directeur des affaires économiques à l’Association française de la transformation laitière.

Le lait utilisé pour les 250 000 tonnes de fromages auparavant exportées vers la Russie a été en partie détourné vers d’autres usages, comme la fabrication de poudre de lait. Le cours de cette dernière s’est ainsi effondré, passant de 2 880 euros début août, à 2 400 euros aujourd’hui.

Les éleveurs s’attendent à une baisse des prix de vente de leur lait d’ici deux mois, le temps que les variations se répercutent sur la matière première. Une situation d’autant plus inquiétante qu’elle se produit quelques mois à peine avant la fin des quotas.

Un conseil exceptionnel des ministres de l’Agriculture européens doit se tenir à Bruxelles ce vendredi 5 septembre pour traiter des conséquences de l’embargo sur les différentes filières. 

 éleveurs+lait+bovins

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Divers

Recherche 2 pneus d’occasion 16-9-34 bon état. Tél 06 72 60 01 73 HR

Emplois

Recherche chauffeur expérimenté si possible pour conduite tracteur et remorque autochargeuse ensileuse pour la campagne +lisier labour et semis si intéréssé pour la saison avril mai 2024. Tél 06 24 29 86 58 Secteur 12270 La Fouillade

Sur le même sujet

Deux arrêtés parus au Journal officiel le 22 janvier revalorisent les aides couplées en bovins lait et en bovins viande pour la campagne Pac 2020.L’aide unitaire pour les bovins laitiers passe ainsi à 83,80 euros en zone de montagne (au lieu des 77 euros fixés par un arrêté du 29 septembre 2020). Pour le reste du territoire, elle est augmentée à 41,30 euros, contre 38 euros précédemment. En bovins allaitants, le montant unitaire de l’aide est revalorisé à 171,25 euros par vache (au lieu de 166 euros) pour les animaux des rangs 1 à 50. Les animaux des rangs 51 à 99 sont, eux, primés à hauteur de 123 euros par tête (au lieu de 121 euros). Par ailleurs, l’ensemble…