Aveyron | National | Par Didier Bouville

«Prélèvement du loup» : une consultation publique sur internet

Une consultation publique sur internet concernant un plafond complémentaire de loups à abattre en 2017 est lancée depuis le 30 janvier par le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer. Participez jusqu’au 21 février, dernier délais !

Dans la perspective de l’atteinte du plafond légal de loups à abattre pour la campagne 2016-2017, le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer a lancé une consultation publique sur internet relative à deux projets d’arrêtés visant à accorder quatre loups complémentaires à prélever dans le cadre de tirs de défense (simple et renforcée), par pallier de deux.

Cette évolution permettrait aux éleveurs encore prédatés, de continuer à défendre leurs troupeaux, malgré l’atteinte du plafond de loups initial.

L’adresse du site internet de la consultation publique pour y déposer votre commentaire est ICI

 éleveurs+ovins+loup

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Bovins

Elev. Aubrac HBA V Taureau Aubrac 4 ans et 5 femelles 15 mois TGS. Tél 06 79 64 02 91

Divers

V épandeur fumier 7T H verticaux Auran BE révisé 5000€, abri tunnel dim L40 L10 H4 6000€ cause cess photo sur demande. Tél 06 33 79 76 78  le tout sans TVA

Sur le même sujet

Les attaques de troupeaux où le loup ne serait pas écarté, ont repris depuis le début du mois de novembre. FDSEA, JA et la Chambre d’agriculture ont demandé la réactivation du comité loup sous l’égide de la préfète. Le point de vue de Thierry Agrinier, secrétaire général adjoint FDSEA, en charge du dossier loup à la Chambre d’agriculture (notre photo).- Où en est-on des attaques sur les troupeaux en Aveyron ?T. Agrinier : «Nous avons traversé une période calme sur le front des attaques de troupeau. Mais depuis début novembre, plusieurs éleveurs ont déclaré de nouvelles attaques sur les secteurs de La Couvertoirade, Saint-Léons et Salles-Courbatiés. Parmi ces attaques, certaines ont été expertisées par l’OFB comme étant «loup non écarté».-…