Aveyron | Par La rédaction

PNR Aubrac : un programme d’observation participative des cours d’eau

A partir de juillet, le Parc naturel régional de l’Aubrac met en place un programme d’observation participative des rivières. Pour mieux suivre l’évolution des niveaux d’eau, chacun pourra prendre en photo des échelles graduées et l’envoyer simplement par SMS au Parc. Pour démarrer ce programme, un webinaire est ouvert à tous, jeudi 20 juin à 18h.

Pour démarrer le programme d’observation participative des cours d’eau, le PNR Aubrac organise un webinaire ouvert à tous, jeudi 20 juin à 18h.

« Le dispositif que nous montons est très simple : une photo, un SMS et c’est tout. Plus ces relevés seront faits régulièrement, plus notre connaissance de l’évolution des niveaux d’eau sera fine. Notre objectif est d’animer ce programme sur le long terme afin de mieux quantifier l’impact concret du changement climatique en Aubrac », explique Cloé Garrel, chargée de mission Milieux aquatiques au Parc.

Depuis plusieurs années, un Observatoire de l’eau de l’Aubrac a été créé par le Parc en agrégeant les données et les études de plusieurs partenaires tels que les Fédérations de pêche des 3 départements, l’Agence de l’eau Adour-Garonne ou  l’Office français de la biodiversité. Cet outil, important pour partager entre gestionnaires les connaissances sur les cours d’eau à l’échelle du massif de l’Aubrac, va désormais pouvoir être enrichi grâce aux mesures que tout un chacun pourra faire. “Aujourd’hui, il y a peu de suivis des débits des cours d’eau de l’Aubrac”, poursuit la chargée de mission, “avec le changement climatique, même si on se place dans une hypothèse optimiste où la quantité de pluie reste la même sur l’année, les besoins en eau vont augmenter à cause de l’accroissement de la température et de l’évapotranspiration des végétaux. Il y aura donc moins d’eau disponible dans les sols et les rivières. Nous aimerions pouvoir effectuer ces mesures au moins sur 5 cours d’eau et pendant plusieurs années”.

Les données récoltées seront partagées dans l’Observatoire de l’eau de l’Aubrac et dans l’Observatoire citoyen mis en place par l’Agence de l’eau et le Centre national d’études spatiales (CNES) de Toulouse. En contribuant à identifier les rivières impactées, ce programme vient compléter les actions déjà déployées par le Parc comme la restauration de zones humides pour stocker plus d’eau en période hivernale et réduire l’assèchement des rivières l’été. Ou le travail avec les éleveurs pour sécuriser l’abreuvement des troupeaux sur une parcelle traversée par un cours d’eau qui s’assèche l’été… 

Pour démarrer ce programme d’observation participative, le Parc organise un webinaire ouvert à tous, jeudi 20 juin à 18h, pour présenter les enjeux de la gestion de l’eau en Aubrac et expliquer les modalités de participation du public.

Lien de connexion à la visioconférence : https://shorturl.at/8XMcL

Inscription : eau@parc-naturel-aubrac.fr

La rédaction

Toutes les actualités

Sur le même sujet

La préfecture de l’Aveyron communique sur les premières mesures de restrictions sur les prélèvements d’eau et usages à partir du milieu naturel et des réseaux d’eau potable dans le département. Le printemps a été particulièrement pluvieux sur le département, ce qui a permis une bonne recharge des nappes souterraines. Dans l’ensemble, les cours d’eau ont des débits satisfaisants pour la saison.L’indice d’humidité des sols superficiels est au-dessus de la normale. On observe toutefois une disparité géographique, avec des sols humides à très humides au nord du bassin du Tarn et une humidité proche de la normale au sud.Le temps sec et chaud de la semaine dernière a été remplacé par un temps lourd et orageux le week-end dernier, apportant localement…