National | Par Didier Bouville

Les prix agricoles en recul de 6,4 % sur un an

Les prix agricoles à la production ont gagné 0,7 % au mois de novembre, portés par la hausse des céréales et oléagineux, mais sont en recul de 6,4 % sur un an, selon le relevé mensuel de l’Insee publié le 20 décembre.

Le prix des animaux a diminué de 1,1 % en novembre, dans un contexte de demande atone. Le prix du porc a continué de baisser de 3,3 % en raison de la concurrence allemande, tandis que le prix des œufs s’est redressé de 4,9 %, après l’épisode de surproduction du printemps et de l’été 2013.

Le prix des céréales augmente depuis deux mois, affichant une hausse de 1,9 % en novembre, avec des situations contrastées. Le blé a progressé de 2,7 % sur un mois en raison d’une offre moindre, tandis que le maïs n’a gagné que 0,5 %, en raison d’une récolte record aux États-Unis. Le prix des oléagineux est de nouveau en progression de 2,1 % en novembre, porté par une demande soutenue de soja en Chine.

Le prix des vins est resté stable, la baisse du prix des vins d’appellation étant compensée par la hausse du prix des autres vins. Le prix de la pomme de terre, lui, a diminué de 8,9 % par rapport à l’année dernière, tout en se maintenant encore à un niveau élevé.

Le prix des fruits frais a également chuté de 10,3 % sur un an, tiré vers le bas par la pomme et la poire, dont la production a fortement augmenté, tout comme les légumes, en glissement annuel de 7,4 %.

 éleveurs+prix

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Bovins

Elev. Aubrac HBA V Taureau Aubrac 4 ans et 5 femelles 15 mois TGS. Tél 06 79 64 02 91

Divers

V épandeur fumier 7T H verticaux Auran BE révisé 5000€, abri tunnel dim L40 L10 H4 6000€ cause cess photo sur demande. Tél 06 33 79 76 78  le tout sans TVA

Sur le même sujet

D’après la dernière note de conjoncture d’Agreste, les prix à la production de l’ensemble des produits agricoles ont augmenté de + 4 % sur un an en mai 2019, tirés surtout par les cours des céréales, des porcins, du lait et des pommes de terre.Les prix des céréales restent au-dessus de 2018, mais la hausse est moins marquée qu’en début d’année, les perspectives de bonnes récoltes en Europe et en zone de mer Noire pesant sur les prix.Les prix des vins, sauf hors appellation, sont en baisse par rapport à mai 2018 en raison des récoltes plus abondantes. Ceux des fruits se replient également, pénalisés par la concurrence européenne en pommes et en fraises, et peu soutenus par la demande…