National | Par Didier Bouville

La collecte de lait de vache a reculé en avril selon Agreste

Agreste, l’organe de diffusion statistique du ministère de l’Agriculture, a publié le 17 juin des résultats de collecte sur avril montrant une baisse en lait de vache et brebis et une hausse en lait de chèvre.

« En avril 2016, la collecte de lait de vache recule de 1,1 % par rapport au mois d’avril 2015 », selon une note.

Et d’ajouter que les sondages hebdomadaires de FranceAgriMer révèlent une stabilisation en mai : « la conjoncture n’est pas de nature à relancer la production ».

Les fabrications de produits laitiers de grande consommation sont pour la plupart orientées à la baisse, d’après Agreste. Seule la production de lait conditionné augmente en avril, de 4,4 %. Celle de crème conditionnée est stable.

Les fabrications de fromages décrochent : de 8 % pour les fromages frais, de 5,9 % pour les pâtes pressées cuites, de 5 % pour les pâtes pressées non cuites, et de 3,2 % pour les pâtes molles.

Du côté des produits industriels, la production de matière grasse augmente de 2,1 % et celle de poudre de lait de 1,2 %. La collecte de lait de chèvre progresse de 3,4 % avec « une évolution hétérogène des fabrications de produits laitiers au lait de chèvre ». La collecte de lait de brebis recule de 3,8 %.

 éleveurs+FNPL+lait

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Divers

Recherche 2 pneus d’occasion 16-9-34 bon état. Tél 06 72 60 01 73 HR

Emplois

Recherche chauffeur expérimenté si possible pour conduite tracteur et remorque autochargeuse ensileuse pour la campagne +lisier labour et semis si intéréssé pour la saison avril mai 2024. Tél 06 24 29 86 58 Secteur 12270 La Fouillade

Sur le même sujet

Si la production laitière française marque le pas depuis le dernier trimestre 2020, «l’écart entre les niveaux de 2020 et 2021 tend à se rétrécir sur les toutes dernières semaines», observe Benoît Rouyer, économiste à l’interprofession laitière dans une note de conjoncture publiée le 3 mai.Néanmoins, sur l’ensemble des 14 premières semaines de 2021, la collecte bovins lait a diminué d’un peu plus de 3%. En 2020, elle n’avait que très légèrement augmenté (+0,2%). En parallèle, les charges des élevages laitiers hexagonaux sont en hausse. L’Ipampa lait de vache a augmenté de 5% sur un an, porté par le coût de l’énergie et des lubrifiants ainsi que des aliments achetés. Au niveau européen, depuis le début de l’année, la production…