National | Par Didier Bouville

Hausse du prix du lait : la validation des industriels toujours attendue

Suite au compromis trouvé pour une augmentation du prix du lait payé aux producteurs, le 26 avril 2013, Francis Amand, le médiateur des relations commerciales, se dit « très optimiste sur le fait que la situation des éleveurs puisse s’améliorer à court terme ». Il regrette toutefois « la réticence » de certains industriels à appliquer le dispositif, qui considèrent que la hausse des prix concédée par les distributeurs ne suffira pas pour faire face à leurs propres difficultés tout en finançant l’augmentation du prix payé aux producteurs. « La mise en œuvre du compromis butte sur le caractère très hétérogène des industriels.

Certains ont effectivement des difficultés économiques, mais d’autres ont des marges importantes », développe-t-il, révélant qu’il n’avait pas encore eu de réponse de tous les transformateurs. Si « la hausse très substantielle que les distributeurs ont promise va améliorer les choses pour les prochains mois », Francis Amand anticipe ce que pourrait être la suite : « Dans un deuxième temps, il faudra peut-être faire une seconde table ronde concernant l’équilibre global de la filière, avec ou sans médiateur, peut être dans le cadre de l’interprofession ». Francis Amand rappelle qu’il agit dans le cadre d’une réglementation européenne qui fait que « rendre le dispositif plus efficace, c’est probablement contrevenir au droit à la concurrence ».

(Photo archives la Volonté Paysanne)

prix+lait

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Divers

Recherche 2 pneus d’occasion 16-9-34 bon état. Tél 06 72 60 01 73 HR

Emplois

Recherche chauffeur expérimenté si possible pour conduite tracteur et remorque autochargeuse ensileuse pour la campagne +lisier labour et semis si intéréssé pour la saison avril mai 2024. Tél 06 24 29 86 58 Secteur 12270 La Fouillade

Sur le même sujet

Le dialogue continu et la volonté de l’UNELL et de Lactalis France d’aboutir à un terrain d’entente leur ont permis de trouver un accord sur le prix du lait payé aux producteurs pour le 1er trimestre 2024. Le prix pour les mois de janvier, février et mars est ainsi fixé à 425 €/1000L prix de base 38-32, soit 440 €/ 1000L en 41-33. Depuis plusieurs semaines, FDSEA et JA en Aveyron maintenaient la pression sur Lactalis pour obtenir un prix du lait rémunérateur pour les producteurs. L’organisation de producteurs comme l’entreprise saluent chacune cet accord partagé : « Après plusieurs semaines de tensions et d’incertitudes, il doit permettre d’apporter de la sérénité pour construire l’avenir », espèrent-elles.En parallèle, l’UNELL et Lactalis France…