lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > La FNB en colère contre les grandes surfaces et Bruno Le Maire

24 Avril 2023 | Actus nationales

La FNB en colère contre les grandes surfaces et Bruno Le Maire

La Fédération nationale bovine (FNB) appelle à une «inversion de logique immédiate de la part des opérateurs» de l’aval. Elle s’insurge notamment contre les faibles prix payés aux éleveurs et contre le fait que ces opérateurs seraient tentés de moins s’approvisionner en viande française qu’ils jugent trop chère. Stigmatisant ses baisses de prix au producteur et la «dégradation de valeur par une course aux promotions», les éleveurs de bovins juge cette attitude «injustifiable au regard de la conjoncture, quand l’offre nationale baisse et que la consommation reste stable».

La FNB pointe aussi du doigt le ministre de l’économie (Bruno Le Maire, ndlr) qui «appelle à ne pas respecter la loi» Egalim 2, et porte «atteinte à la souveraineté alimentaire en favorisant une politique de bas prix et d’importation».

La FNB rappelle que La décapitalisation en cheptel bovin-viande se poursuit selon une tendance inchangée de 3% sur un an, et les perspectives indispensables à l’installation de jeunes en renouvellement ne sonttoujours pas données aux producteurs.

Les prix à la production ne rémunèrent pas les éleveurs au niveau des coûts de production, alors que les charges vont demeurer à haut niveau, ne faisant que se stabiliser après l’augmentation considérable observée en 2022.

Toute baisse de prix au producteur ou dégradation de valeur par une «course aux promotions», impulsée par les acteurs d’aval serait totalement artificielle et injustifiable au regard de la conjoncture, quand l’offre nationale baisse et que la consommation reste stable (données de consommation selon la méthode globale par bilan, dont les dernières statistiques affichent une hausse de 1% sur 2022).

Et Patrick Bénézit, le président de la Fédération Nationale Bovine d'en appeler à "la responsabilité de la grande distribution de donner impérativement un signal positif aux producteurs, dans une période cruciale pour l’avenir de l’élevage. Nous saurons leur faire entendre en direct à brève échéance si le jeu malsain qu’ils veulent installer perdure !".

La rédaction

Ilustration Vaches & veaux © iStock-Portes Jean-Marc

viande+bovine+fnb+prix+distribution