Aveyron | National | Par Didier Bouville

Dégressivité ICHN : rassemblement FDSEA-JA ce lundi 20 avril devant la préfecture

La FDSEA et les JA organisent un rassemblement ce lundi 20 avril à 21 h devant la préfecture à Rodez pour « pour appeler à l’équité, et rappeler à l’Etat la nécessité de tenir intégralement les engagements budgétaires » selon le communiqué de presse de la FDSEA.

Le syndicat agricole ajoute : “Nous sommes à moins de deux semaines du début des déclarations et tout n’est pas encore calé, notamment pour l’indemnité compensatoire de handicap naturel (ICHN), aide primordiale en Aveyron dont l’ensemble du territoire est classé en zone défavorisée.

Après une première réunion vendredi 10 avril, s’est tenue hier à Toulouse une deuxième rencontre entre :

– La profession agricole.

– La direction régionale de l’agriculture de l’alimentation et de la forêt (DRAAF). L’ICHN étant une mesure nationale cofinancée par l’Etat et l’Union Européenne.

– Le Conseil Régional, désormais gestionnaire des fonds du deuxième pilier de la PAC.

A l’issue de cette rencontre, des désaccords sérieux persistent, notamment sur un point. L’ICHN est une mesure dégressive en fonction du chargement (nombre d’animaux par hectare). La DRAAF propose pour la zone pyrénéenne une dégressivité de 15 % et pour la zone Massif Central (Aveyron, Tarn et Lot) une dégressivité de 20 % à 30 %. Nous considérons cette proposition inacceptable en l’état. La zone de montagne du nord de la région n’a pas à faire les frais d’ajustements budgétaires” conclut le communiqué.

 éleveurs+ICHN+PAC

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Bovins

Elev. Aubrac HBA V Taureau Aubrac 4 ans et 5 femelles 15 mois TGS. Tél 06 79 64 02 91

Divers

V épandeur fumier 7T H verticaux Auran BE révisé 5000€, abri tunnel dim L40 L10 H4 6000€ cause cess photo sur demande. Tél 06 33 79 76 78  le tout sans TVA

Sur le même sujet

Photo FDSEA12 @EuPaFaJeudi 8 avril, les agriculteurs de l’Aveyron ont muré les trésoreries et les centres des impôts partout en Aveyron. Une action de plus pour défendre la place de l’élevage dans la prochaine PAC. Le point de vue de Laurent Saint Affre, président de la FDSEA Aveyron.- Pourquoi cette nouvelle mobilisation ?L. Saint Affre : «Le 25 mars à Clermont-Ferrand et à Lyon, face à l’attente intransigeante des plus de 6 000 éleveurs de l’ensemble du Massif central, le ministère de l’agriculture avait fini par nous accorder, non sans mal, une réunion en visioconférence pour écouter nos craintes face au projet de réforme de la PAC.Le 31 mars, cette visioconférence a confirmé nos craintes. Si le ministre s’est voulu…