National | Par Didier Bouville

Crise de l’élevage: 23 000 dossiers remis aux cellules d’urgence déjà traités (Le Foll)

« Le soutien à l’élevage a été décidé en juin et en septembre et 40 000 dossiers » ont été déposés dans les cellules d’urgence depuis le début de l’année, « dont 23 000 sont d’ores et déjà traités », a assuré Stéphane Le Foll, le 8 décembre. Il répondait à la question du député UDI, Yannick Favennec, au sujet de l’action du gouvernement face à la « désespérance du monde agricole », à l’Assemblée nationale.

Le ministre a rappelé que lors de la crise du lait de 2008, « il a fallu un an pour que les premières aides soient versées. Cette année alors que le plan a été décidé au mois de septembre, les premières aides seront versées pour 10 000 éleveurs d’ici la fin de l’année, et en particulier les éleveurs porcins ».

Pour lui, « c’est de permettre aux agriculteurs de s’organiser d’une manière telle qu’ils pourront passer les moments difficiles et profiter des moments où les prix sont élevés » qui a termes « sortira le monde agricole et rurale de la désespérance ».

Plan de soutien : «plus de 10 000 mesures personnalisées depuis avril 2015» (Crédit agricole)

Confirmant ce qui avait été annoncé par Dominique Lefebvre, président du Crédit agricole, dans une interview à Agra (7 décembre), la banque verte annonce, dans un communiqué, avoir mis en place plus de 10 000 mesures personnalisées pour l’endettement des agriculteurs dont 7 000 pour les éleveurs depuis avril 2015.

«Plus de 270 années blanches sur l’ensemble de l’annuité 2015 et plus de 2 200 années blanches partielles ont été décidées en deux mois, » affirme la banque. Le Crédit Agricole affirme rester mobilisé pour envisager avec les agriculteurs les stratégies d’investissement susceptibles d’améliorer les performances des filières.

Chaque année depuis 2013, explique la banque, « plus de 7 milliards d’euros de crédit à l’agriculture ont été réalisés par le Crédit Agricole, qui consacre 40 milliards d’encours à ce secteur».

 éleveurs+bovins+ovins

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Bovins

Elev. Aubrac HBA V Taureau Aubrac 4 ans et 5 femelles 15 mois TGS. Tél 06 79 64 02 91

Divers

V épandeur fumier 7T H verticaux Auran BE révisé 5000€, abri tunnel dim L40 L10 H4 6000€ cause cess photo sur demande. Tél 06 33 79 76 78  le tout sans TVA

Sur le même sujet

Les élus et agents administratifs de la mairie de Laissac dans le nouveau poste de péage du marché aux bestiaux de Laissac.Mardi 20 octobre, c’était l’effervescence autour du péage unique construit entre les deux foirails bovins et ovins à Laissac. Ce nouveau lieu centralise la saisie des achats et l’information aux usagers du marché hebdomadaire.Plus de fluidité dans la communication, centralisation des informations et de l’accueil en un seul lieu… le marché aux bestiaux de Laissac a construit un péage unique situé entre les deux foirails bovins et ovins. «Ça faisait un moment que nous pensions à réaménager l’espace et l’organisation de notre marché hebdomadaire», explique David Minerva, le maire, en vue de futurs travaux importants sur la place du…