National | Par Didier Bouville

Une aide de 150€ par jeune bovin vendu et 1000€ par éleveur laitier (S. Le Foll)

« Nous allons mettre en place une aide de 150€ par jeune bovin vendu dont le poids carcasse sera inférieur à 360kg entre janvier et février », a annoncé Stéphane le Foll, le 18 novembre lors d’une conférence de presse.

Il s’agit, selon lui, de favoriser une diminution de la quantité de viande disponible sur le marché, afin de soutenir les prix.

Il a également annoncé une aide de 1 000€ par producteur laitier ayant intégré le Plan de soutien à l’élevage (demande d’aide) et membre d’une organisation de producteurs ou d’une coopérative. Cela concernerait environ 23 000 exploitations (enveloppe de 23 millions d’euros).

L’argent utilisé pour ces mesures est issu des 500 millions d’euros attribués par Bruxelles en juin dernier pour faire face à la crise laitière en Europe (49,9M€ pour la France, enveloppe doublée par l’État).

Du côté des négociations commerciales, il a appelé à des négociations « dans des conditions de responsabilités mutuelles », affirmant qu’une « réunion du comité de suivi » se tiendra en décembre et que « la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) ferait appliquer la loi ».

 éleveurs+FNB+FNPL

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Divers

Recherche 2 pneus d’occasion 16-9-34 bon état. Tél 06 72 60 01 73 HR

Emplois

Recherche chauffeur expérimenté si possible pour conduite tracteur et remorque autochargeuse ensileuse pour la campagne +lisier labour et semis si intéréssé pour la saison avril mai 2024. Tél 06 24 29 86 58 Secteur 12270 La Fouillade

Sur le même sujet

La bataille de l’export centralise l’actualité agricole de ces dernières semaines. L’objectif premier étant de réduire les volumes en lait et en viande de l’Union européenne.Lors de la journée « export » organisée par Business France le jeudi 13 octobre, le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, est venu rappeler la stratégie française basée sur trois axes principaux.« Il faut conforter et exploiter les potentiels d’exportation hors Union européenne via la création de plateforme », explique ainsi le représentant du gouvernement.A ce titre, 30 conseillers agricoles sont d’ores et déjà déployés à l’échelle internationale. La création d’un nouveau poste de conseiller est à venir au Mexique dans les semaines à venir.Le but est de pouvoir rayonner à partir d’un point…