National | Par Didier Bouville

Relations commerciales : la FNSEA demande «une refonte plus en profondeur de la LME»

(Photo archives VP)

Un comité de suivi des relations commerciales réunissant les ministères de l’Economie et de l’Agriculture ainsi que les représentants du monde agricole, de l’industrie agroalimentaire et de la grande distribution s’est tenu le mardi 20 décembre.

A l’issu de cette rencontre, les ministres Michel Sapin et Stéphane Le Foll ont souhaité exprimer « leur vigilance » quant aux négociations commerciales qui viennent de démarrer et qui s’achèveront fin février.

Côté FNSEA, le syndicat reconnaît plusieurs avancées apportées par la loi Sapin 2, promulguée le 9 décembre dernier.

Mais, « cette loi mérite d’être complétée par une refonte plus en profondeur de la Loi de modernisation de l’économie (LME) et du cadre des relations commerciales », insiste l’organisation agricole dans un communiqué du mardi 20 décembre.

Rappelons que les pertes de la Ferme France se chiffrent à plus de 5 milliards d’euros en 2016.

Plusieurs milliers de paysans sont en difficulté sur l’ensemble du territoire. Cette réunion a également permis de présenter un rapport d’audit, réalisé par trois experts économistes, sur la LME de 2008 qui met en évidence « une baisse des prix à la consommation résultant directement de la mise en œuvre de la LME (version 2008,ndlr), et insiste sur la nécessité d’une vigilance soutenue quant à l’impact, sur les fournisseurs et les consommateurs de la concentration du secteur de la distribution alimentaire en France ».

Jeunes agriculteurs (JA) met en garde les producteurs de lait

« Ne signons pas à n’importe quel prix ! », avertit le syndicat Jeunes agriculteurs dans un communiqué du mardi 20 décembre.

Le syndicat encourage les OP « à ne pas céder ni devant des prix indécents, ni face à la pression des industriels ». Ces derniers sont très souvent en « situation d’oligopole sur leur territoire », dénonce ainsi Yohan Barbe, responsable du dossier lait chez JA.

Pour le président des JA, Jérémy Decerle, un signal positif doit impérativement être envoyé aux éleveurs dès le début de l’année 2017 en mettant en place des relations commerciales « saines » entre producteurs et transformateurs.

 éleveurs+bovins+GMS

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Divers

Recherche 2 pneus d’occasion 16-9-34 bon état. Tél 06 72 60 01 73 HR

Emplois

Recherche chauffeur expérimenté si possible pour conduite tracteur et remorque autochargeuse ensileuse pour la campagne +lisier labour et semis si intéréssé pour la saison avril mai 2024. Tél 06 24 29 86 58 Secteur 12270 La Fouillade

Sur le même sujet

La 16ème et dernière «Rencontre en campagne» organisée dans le cadre des élections Chambre d’agriculture par la FDSEA et les JA s’est déroulée ce mercredi 16 janvier à Colombiès, avec Arnaud Gaillot, secrétaire général JA national et Patrick Bénézit, secrétaire général-adjoint FNSEA.Patrick Bénézit secrétaire général-adjoint de la FNSEA, éleveur de vaches Charolaises dans le Cantal, a participé aux travaux des Etats généraux de l’alimentation préfigurant la loi dite EGAlim. Il a mené le combat syndical en faveur de prix rémunérateurs en lien avec le coût de production. «Nous avons bien avancé sur ce sujet, malgré les difficultés, avec l’appui des réseaux FDSEA-JA. Nous avons milité en faveur de la construction d’un prix «en marche avant», à partir du coût de…