Aveyron | National | Par Didier Bouville

Production porcine (FDSEA) : «reprendre la main !» [point de vue]


Le point de vue de Bruno Montourcy, président de la section porcine FDSEA.

Quel est l’état d’esprit des producteurs aveyronnais ?

«Leur moral est au plus bas face à la baisse des prix continue depuis des mois.?Nous perdons actuellement entre 30 et 40 euros par porc, avec un cours à 1,10 euro/kg. Il était de 1,50/kg en août dernier. En France, un élevage porcin arrête sa production chaque jour. Il y a heureusement une pression forte des producteurs de l’Ouest de la France pour tenter d’enrayer ce déclin, dans une région dotée de nombreux outils de transformation et de salaison.

Que demandez-vous ?

On nous impose des normes, des contrôles, une traçabilité sans limite pour finalement trouver de la viande de porc dans les rayons GMS dont on ne connaît même pas l’origine ! Et donc sans le logo «porc français» évidemment ! Il faut aussi que les abattoirs soient plus solidaires des producteurs pour peser sur des GMS toujours tentées d’acheter moins cher ailleurs, là où les contraintes de production ne sont pas les mêmes que chez nous. C’est en France que le porc est le plus compétitif et le plus performant d’Europe. Le reste de la filière ne nous suit pas hélas. Les pouvoirs publics doivent intervenir auprès de la grande distribution pour que les éleveurs puissent tirer enfin profit de leur pratique de production jugée performante. Et la restauration collective ne doit pas nous oublier?!

Que comptez-vous faire maintenant ?

Il faut reprendre la main ! Nous lancerons des actions syndicales avec d’autres producteurs de viande dès janvier prochain».

Recueilli par Didier BOUVILLE

 éleveurs+porcs+porcins

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Bovins

Elev. Aubrac HBA V Taureau Aubrac 4 ans et 5 femelles 15 mois TGS. Tél 06 79 64 02 91

Divers

V épandeur fumier 7T H verticaux Auran BE révisé 5000€, abri tunnel dim L40 L10 H4 6000€ cause cess photo sur demande. Tél 06 33 79 76 78  le tout sans TVA

Sur le même sujet

Cédric et Bernard Valette ont inauguré, mardi 21 mars à Ségur, leur tout nouveau bâtiment post sevrage et engraissement, bâti avec le soutien de la coopérative Alliance Porci d’Oc (APO).Ce bâtiment flambant neuf a l’originalité d’avoir été pensé pour consommer un minimum d’énergie.En effet, côté post sevrage, les cases sont équipées de niches à porcelets chauffées grâce à un système de circulation d’eau chaude. La porcherie est aussi équipée d’une ventilation centralisée et d’auges surélevées, dans la partie engraissement.Ce bel exemple de modernité des bâtiments d’élevage a été visité par de nombreux éleveurs adhérents à APO, ainsi que les voisins du GAEC des Valettes.Lire aussi dans la Volonté Paysanne datée du jeudi 23 mars 2017. éleveurs+porcs+montagne