National | Par Didier Bouville

PAC : la FNSEA réaffirme ses positions à F. Hollande avant le Sommet de l’Elevage

A la veille du Sommet de l’Elevage à Clermont-Ferrand où le président de la République fera une visite officielle ce mercredi 2 octobre, Xavier Beulin l’a rencontré à l’Elysée pendant près d’une heure pour « faire part de ses remarques ». Le président de la FNSEA a donc rappelé à François Hollande les « trois points essentiels » pour la profession agricole.

Tout d’abord, le syndicat trouve que le paiement redistributif écarte un certain nombre d’ayants droit de la Pac, notamment toutes les formes sociétaires qui ne sont pas des Gaec et plus particulièrement les exploitations laitières où l’épouse est souvent le conjoint collaborateur.

Ensuite, Xavier Beulin espère un « volet significatif » pour la modernisation des exploitations dans le deuxième pilier de la Pac. «  Je crois que la Pac est  aussi là pour préparer l’avenir », explique-t-il.

Enfin, la FNSEA veut « réarticuler de manière efficace le premier et le deuxième pilier » c’est-à-dire utiliser l’enveloppe complémentaire du deuxième pilier pour une politique d’investissement. Xavier Beulin a demandé à François Hollande d’apporter un budget complémentaire nationale à cette enveloppe européenne.

Dans ce cadre, la FNSEA serait prête à mobiliser des fonds professionnels. « Si nous voulons vraiment mettre l’agriculture dans une démarche de compétitivité, y compris au niveau européen, cela suppose que nous y mettions des moyens en jouant avec le cofinancement ».

 PAC+FNSEA+Hollande


Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Bovins

Elev. Aubrac HBA V Taureau Aubrac 4 ans et 5 femelles 15 mois TGS. Tél 06 79 64 02 91

Divers

V épandeur fumier 7T H verticaux Auran BE révisé 5000€, abri tunnel dim L40 L10 H4 6000€ cause cess photo sur demande. Tél 06 33 79 76 78  le tout sans TVA

Sur le même sujet

«Nous sommes très ouverts à la logique des programmes opérationnels, plus qu’aux aides couplées», indique Dominique Chargé, président de la Coopération agricole, dans un entretien à Agra Presse.Actuellement réservées à certains secteurs (viticulture, fruits et légumes, olive, apiculture et houblon), ces aides pluriannuelles à l’investissement pourront être étendues à d’autres filières dans la prochaine Pac ; la FNSEA a d’ailleurs ouvert la porte à cette option dans sa position de négociation du Plan stratégique national (PSN). Une évolution accueillie diversement selon les filières.Les programmes opérationnels doivent permettre «d’organiser la production», estime Dominique Chargé. Egalement intéressé, le secteur porcin compte «s’y inscrire», indique-t-on à la FNP (producteurs de porcs, FNSEA). Les trois interprofessions porcines de l’Ouest (Bretagne, Pays de la Loire…