National | Par Didier Bouville

La coopération agricole soucieuse de perfectionner sa gouvernance

Coop de France a organisé, le 28 octobre à Paris, un colloque sur le thème de l’« administrateur de coopérative agricole demain », partie intégrante de son « chantier stratégique » sur la gouvernance.

« Trois chantiers stratégiques sont ouverts », avec la formation et la communication, a rappelé le président Philippe Mangin en invitant les congressistes à échanger sur leurs pratiques et leurs souhaits en matière de gouvernance « pour enrichir les recommandations de Coop de France ». Intégrer plus de femmes et de jeunes dans les conseils d’administration constitue à ses yeux des priorités.

Philippe Mangin a mis en avant la révision coopérative, que la loi vient de renforcer, et à propos de laquelle le conseil d’administration devra « rendre des comptes aux adhérents ». Il a par ailleurs déploré la « distance entre administrateurs et adhérents », en faisant référence à une enquête auprès des jeunes agriculteurs en Lorraine.

« La performance d’une coopérative repose sur l’impression qu’ont les adhérents de s’en sentir propriétaires et d’être écoutés, a estimé Philippe Mangin. Il faut renforcer ce lien d’appartenance. »

(Photo source La Coopération Agricole)

 éleveurs+coop+unicor

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Bovins

Elev. Aubrac HBA V Taureau Aubrac 4 ans et 5 femelles 15 mois TGS. Tél 06 79 64 02 91

Divers

V épandeur fumier 7T H verticaux Auran BE révisé 5000€, abri tunnel dim L40 L10 H4 6000€ cause cess photo sur demande. Tél 06 33 79 76 78  le tout sans TVA

Sur le même sujet

Lors de son assemblée générale le 26 mars, la coopérative UNICOR a affiché un bilan 2020 marqué par des «résultats en croissance soutenue», avec un chiffre d’affaires de 365 millions d’euros (M€), et un Ebitda consolidé de «plus de 10 M€ (+24%)».Des résultats qui s’expliquent par «un niveau d’activité soutenu», d’après un communiqué. L’année dernière, presque toutes les branches du groupe coopératif aveyronnais ont été rentables (approvisionnement, matériel, collecte, jardinerie et libre-service agricole, distribution).Seule la branche Valorisation (transformation) présente des résultats négatifs, avec un Ebitda de -50 000 euros. «La crise sanitaire a eu un impact très fort» sur cette activité, explique le directeur général Denis Simon.Après le rachat, en septembre 2020, de trois usines d’Arcadie Sud-Ouest à Rodez, Unicor…