National | Par Didier Bouville

Bruxelles : «Personne ne nous a entendus», regrettent les JA

Photo Actuagri

« Personne ne nous a entendus », écrit le syndicat des Jeunes agriculteurs, dans un communiqué le 8 septembre, à la suite des décisions prises à Bruxelles et de la manifestation des agriculteurs le 7 septembre. « Nous ne sommes pas venus chercher un chèque à Bruxelles, nous sommes venus réclamer des mesures structurelles pour le long terme : des mesures européennes pour anticiper et gérer les crises, des mesures pour sécuriser les revenus des jeunes agriculteurs », explique le syndicat.

Le communiqué ironise sur l’absence de Phil Hogan et sur les décisions prises : « Après plus de 3 heures de longues recherches, le résultat est sans appel : le Commissaire à l’agriculture Phil Hogan est introuvable ! Alors que les organisations agricoles européennes ont passé au peigne fin toutes les rues du quartier des instances européennes, elles n’ont pas trouvé l’once d’une idée, d’une proposition ou d’un semblant de considération de la part du Commissaire. On aura quand même réussi à connaître des bribes de son agenda […] On se sent mieux tout d’un coup. Il a prévu le recours au stockage privé ou l’extension du paquet lait aux autres secteurs. On a hâte. Mais ce n’est pas tout, il nous a aussi laissé un chèque de 40 euros par exploitation. On respire enfin. » Avant de conclure : « Le commissaire s’est moqué de nous ».

 éleveurs+JA+FNPL

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Divers

Recherche 2 pneus d’occasion 16-9-34 bon état. Tél 06 72 60 01 73 HR

Emplois

Recherche chauffeur expérimenté si possible pour conduite tracteur et remorque autochargeuse ensileuse pour la campagne +lisier labour et semis si intéréssé pour la saison avril mai 2024. Tél 06 24 29 86 58 Secteur 12270 La Fouillade

Sur le même sujet

Si la production laitière française marque le pas depuis le dernier trimestre 2020, «l’écart entre les niveaux de 2020 et 2021 tend à se rétrécir sur les toutes dernières semaines», observe Benoît Rouyer, économiste à l’interprofession laitière dans une note de conjoncture publiée le 3 mai.Néanmoins, sur l’ensemble des 14 premières semaines de 2021, la collecte bovins lait a diminué d’un peu plus de 3%. En 2020, elle n’avait que très légèrement augmenté (+0,2%). En parallèle, les charges des élevages laitiers hexagonaux sont en hausse. L’Ipampa lait de vache a augmenté de 5% sur un an, porté par le coût de l’énergie et des lubrifiants ainsi que des aliments achetés. Au niveau européen, depuis le début de l’année, la production…