National | Par Didier Bouville

90% des jeunes agriculteurs ont eu une activité avant de s’installer

D’après un sondage réalisé par Jeunes agriculteurs (JA) et présenté le 14 février, 90% des jeunes installés interrogés avaient déjà exercé une activité professionnelle avant de s’installer en agriculture.

Sur les 500 jeunes interrogés, non forcement syndiqués JA, près de 33% se sont déclarés pluriactifs et 38% étaient installés hors cadre familiale.

L’âge moyen des personnes interrogées était de 30 ans. Plus de 12% étaient des femmes et plus de 97% avaient le Bac.

Pierre-Marie Vouillot, vice-président installation chez JA, constatait lors du débat à la suite de la présentation des chiffres que bien souvent : «l’agriculteur cédant son exploitation n’a pas anticipé sa transmission, comme le jeune n’a pas anticipé son installation. Il s’agit de prévoir un an pour se former. » Il met en avant la nécessité de « personnaliser le parcours de formation ».

Christiane Lambert, présidente de Vivea, a rappelé la diversité des profils des jeunes installés, allant du Bac pro au Bac+5, nécessitant une adaptation des formations.

Elle a également fortement insisté sur l’importance d’avoir un bon niveau de gestion lors de l’installation : «Qu’un jeune sache démonter les pistons d’un tracteur, cela ne m’intéresse pas, explique Christiane Lambert. Il faut qu’il soit bon en gestion».

 éleveurs+JA+installation

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Bovins

Elev. Aubrac HBA V Taureau Aubrac 4 ans et 5 femelles 15 mois TGS. Tél 06 79 64 02 91

Divers

V épandeur fumier 7T H verticaux Auran BE révisé 5000€, abri tunnel dim L40 L10 H4 6000€ cause cess photo sur demande. Tél 06 33 79 76 78  le tout sans TVA

Sur le même sujet

Le 24 mars, à deux jours des discussions qui devaient se tenir le 26 en «super trilogue» sur la prochaine Pac, le syndicat Jeunes Agriculteurs a redéfini ses objectifs sur le renouvellement des générations d’agriculteurs, visant 10 000 installations aidées par an d’ici 2027.«D’ici à 2027, [ce sont] 215 000 agriculteurs qui seront en âge d’être de prendre leur retraite, soit une moyenne de 30 000 départs par an d’ici là. Il est vital de maintenir a minima le taux de renouvellement actuel qui est de deux installations pour trois départs». Cette position minimale – aussi portée par le Ceja (Conseil européen des jeunes agriculteurs) et défendue par le Parlement européen – «doit également être soutenue par le Conseil et…