Aveyron | Par La rédaction

Vignerons d’Olt Trois nouveaux vignerons

La coopérative des Vignerons d’Olt était en assemblée générale mardi 20 décembre à la Maison de la vigne, du vin et des paysages à Coubisou.


Comme bon nombre de viticulteurs, la récolte 2021 est à oublier chez les Vignerons d’Olt. Eux non plus n’ont pas été épargnés par l’épisode de gel d’avril 2021 et par les maladies dues aux importantes précipitations sur l’année. Ils n’ont pu produire que 85 hl répartis entre le blanc, le rouge, le rosé et un peu pour leur nouvelle cuvée de blanc Le Rousselous. Pour autant ils n’ont pas manqué d’entrain pour poursuivre leurs animations.

Des animations à foison

Le président, Frédéric Maurel, a listé les nombreux événements sur lesquels les Vignerons d’Olt ont pu promouvoir leur vin : marchés de pays pendant la période estivale et à Noël dans les villages alentours mais aussi en soirée à la cave, participation à la Nuit des burons au buron de la Treille, à la Fête de la vache Aubrac en Transhumance, à la Fête des fromages à Espalion, aux foires aux vins de Marcillac et Entraygues sur Truyère… Et ils ont maintenu leur initiative originale comme la cuvée des Ardoisières au Cayrol ou encore la cuvée du lac immergée dans le lac de Castelnau. Et leur solidarité lors du Téléthon, d’Octobre rose… «La liste est longue des animations sur lesquelles le vin d’Estaing est présent», résume Frédéric Maurel. Et les efforts paient puisque les ventes se maintiennent et ont même retrouvé leur niveau d’avant la crise sanitaire. «Grâce à nos multiples communications, aux soutiens aux entreprises que nous avons reçus aussi suite au COVID, nous avons pu réaliser quelques investissements de matériels à la cave mais aussi d’équipements pour les salons et l’organisation de  marchés à la cave», détaille Frédéric Maurel. Autre récompense pour les Vignerons d’Olt : la médaille d’argent décrochée au concours de Mâcon, pour la cuvée Elégance vigneronne.
Forts de cette belle dynamique, ils poursuivent les initiatives comme un essai de vin vieilli dans un buron sur l’Aubrac dont la sortie est prévue au moment de la Transhumance… Ou encore la mise en place d’une carte de fidélité pour les amateurs de vins d’Estaing…
Et cerise sur le gâteau pour les Vignerons d’Olt, sur 2022/2023, ils vont accueillir trois nouveaux venus : Jean-Philippe Ginisty, Clément Azémar et bientôt Maxime Fontanier. «Nous sommes très heureux de ces arrivées qui vont nous apporter de la fraîcheur et des idées nouvelles !», sourit Frédéric Maurel. Et la récolte 2022 a de quoi les encourager : «Nous avons vécu une belle année, bien plus facile à aborder que la précédente malgré la sécheresse. Nous avons produit 300 hl de vin d’une qualité jamais égalée avec de bons degrés et une belle maturation du raisin», annonce Frédéric Maurel.
Parmi les projets de la coopérative, le travail en cours avec le PNR Aubrac pour intégrer le vin d’Estaing dans la marque Valeurs Parc. «Nous sommes en discussion avec notre fédération nationale des parcs régionaux pour que le cadre national de cette marque soit adapté à nos produits de terroir qui ont toute leur place dans cette démarche collective de valorisation», a expliqué le représentant du Parc.

En quête de soutien pour se développer

Le sénateur, Jean-Claude Anglars, fervent soutien des Vignerons d’Olt et présent à l’assemblée générale, a assuré de son appui dans cette démarche, tout comme Christian Naudan, vice-président du Département de l’Aveyron en charge de l’agriculture. «Nous ne pouvons que vous encourager dans vos initiatives qui contribuent à l’attractivité de la vallée du Lot et plus largement de celle du département», ont-ils exprimé. «Notre présence à vos côtés montre notre attachement à votre produit et à votre démarche», ont-ils ajouté, heureux de voir la relève assurée avec l’arrivée de nouveaux vignerons. Et d’encourager les Vignerons d’Olt à porter leurs idées, leurs projets notamment sur l’aménagement et l’entretien des terrasses, identité même du vin d’Estaing, auprès des décideurs. «Des moyens existent pour accompagner votre développement, n’hésitez pas à actionner tous les leviers», a encouragé Jean-Claude Anglars. Les idées sont là tout comme les porteurs de projet… Tout est réuni pour aller de l’avant !

Eva DZ

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Réunie en assemblée générale vendredi 7 juin, l’union de coopératives BEVIMAC Centre Sud a présenté une activité, spécialisée dans l’export d’animaux vifs, en progression malgré la fermeture du marché algérien et un regain de valeur ajoutée pour les animaux destinés à l’Italie. L’assemblée générale de BEVIMAC Centre Sud s’est déroulée vendredi 7 juin. La stratégie de BEVIMAC Centre Sud, union des coopératives décidée il y a 9 ans, continue de porter ses fruits. Le débouché commercial vers les pays tiers bien que conditionné aux aléas géopolitiques et sanitaires, apporte une puissance d’achat aux coopératives adhérentes, CELIA, UNICOR notamment, et permet de capter une valeur ajoutée supérieure à celle des marchés européens. Pour Pierre Terral, le président, ces bons chiffres sont…