National | Par Didier Bouville

Viandes : fin du dispositif d’assurance crédit export

Les ministères de l’Economie et de l’Agriculture ont décidé de mettre fin au mécanisme d’assurance crédit export CAP (complément d’assurance crédit) et CAP + à compter du 31 décembre 2011.

Le dispositif avait été mis en place en octobre 2009 pour soutenir les filières et notamment la filière viande confrontées à des difficultés d’accès à l’assurance crédit pour leurs clients export sur de nombreux pays européens (Grèce, Italie, Royaume-Uni) et pays tiers, Russie notamment. Le dispositif permettait de bénéficier de couvertures complémentaires en cas de garanties partielles (CAP) ou de refus de garantie (CAP+) sur leurs clients étrangers.

Le Syndicat national des industries de la viande (SNIC-SNCP) déplore cette décision « en pleine contradiction avec les déclarations appuyées de nos ministères en faveur du soutien et du développement de l’exportation ». Il demande la reconduction du dispositif ou d’un dispositif similaire car « la situation de l’assurance crédit export reste très difficile sur de nombreux pays en Europe comme dans les pays tiers ». Et ce d’autant plus que l’Allemagne dispose d’un dispositif de soutien à l’export similaire.

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Divers

Recherche 2 pneus d’occasion 16-9-34 bon état. Tél 06 72 60 01 73 HR

Emplois

Recherche chauffeur expérimenté si possible pour conduite tracteur et remorque autochargeuse ensileuse pour la campagne +lisier labour et semis si intéréssé pour la saison avril mai 2024. Tél 06 24 29 86 58 Secteur 12270 La Fouillade

Sur le même sujet

Au cours des deux derniers mois, 2 % de jeunes bovins de plus que l’an passé ont été abattus alors que le nombre de vaches allaitantes réformées a diminué de 7,9 %. © iStock-Gabriele Grassl La production de viande bovine change de profil. «La relocalisation de l’engraissement en France semble porter ses fruits», observe l’Institut de l’élevage (Idele) dans une récente étude. Les sorties de jeunes bovins et génisses compensent presque la baisse des abattages de vaches allaitantes. Sur les semaines 4 à 11 couvrant les mois de février et mars, le nombre de jeunes bovins abattus était en hausse de près de 2 % par rapport à 2023, note l’Idele. Toutes les catégories d’animaux sont orientées à la hausse : +1,9…