National | Par Didier Bouville

Veau d’Aveyron et du Ségala : une dynamique maintenue

L’interprofession du Veau d’Aveyron et du Ségala (IRVA) a fait le point de l’année écoulée vendredi 4 mai à Baraqueville. La filière label rouge maintient ses volumes malgré la baisse de la consommation nationale.

L’année 2011 est  jugée bonne par l’IRVA avec 30 125 naissances de Veaux d’Aveyron et du Ségala. Les animaux sont élevés par 671 éleveurs, contre 685 en 2010. «Cette baisse due à la pyramide des âges ne pénalise pas nos volumes» souligne le président Patrick Mouysset. L’année 2011 s’est en effet clôturée avec une hausse de 3,63 % des volumes, dans le prolongement des 4,71 % déjà relevés en 2010. 17 000 attestations pré-label ont ainsi été délivrées en 2011, contre 16 482 en 2010.

Les onze abatteurs de la filière (1) ont livré 3 814 tonnes de Veaux d’Aveyron et du Ségala (3 645 en 2010) distribuées par 163 GMS et 800 magasins Picard. Bigard demeure le premier abatteur devant Arcadie. Le prix moyen constaté des veaux certifiés, par grossiste veau label rouge, est de 5,25 euros/kg/carcasse. L’âge moyen pour les veaux est de 8 mois.

Lire la suite dans la Volonté Paysanne datée du jeudi 10 mai 2012.

Toutes les actualités

Sur le même sujet

La mobilisation syndicale commence à porter ses fruits. Le gouvernement français et les instances européennes ont avalisé un train de mesures de simplification. Reste à savoir ce qu’elles deviendront. © iStock-Daenin Arnee C’était l’une des principales revendications des manifestations de l’automne et de l’hiver : mettre fin aux surtranspositions, simplifier les procédures et faire en sorte que les agriculteurs ne soient plus noyés sous le flot incessant de paperasses et déclarations en tous genres qui les entravent dans leur quotidien et les détournent de leur vocation première : produire pour nourrir. Dans le cadre du 8e comité interministériel de la transformation publique, organisé le 23 avril, le Premier ministre Gabriel Attal avait apporté quelques premières réponses sur le chantier de cette nécessaire simplification.…