National | Par Didier Bouville

Un plan stratégique pour sauver la filière porcine dès janvier 2013

«Un plan stratégique pour sauver la filière porcine française sera annoncé par les pouvoirs publics fin janvier», a rapporté Jean-Michel Serres, président de la Fédération nationale porcine (FNP), le 30 octobre, en sortant d’une réunion avec Stéphane Le Foll, Guillaume Garot et l’ensemble de la filière porcine.

L’ordre du jour était l’avenir de la filière. Pour les trois mois à venir, quatre axes de travail ont été définis et sont rappelés dans un communiqué de presse du ministère de l’agriculture du 30 octobre : «affronter ensemble la surcapacité du secteur abattage et découpe», «renforcer le secteur de la transformation», «mieux vendre en renforçant les stratégies de marché» et «produire en quantité tout en améliorant son impact environnemental». Côté production, Jean-Michel Serres reste «extrêmement prudent» sur le résultat concret de l’ensemble de ces travaux. Côté pouvoirs publics, Alain Berger, délégué interministériel, a pour mission de piloter les travaux des quatre axes définis lors de la réunion.

Toutes les actualités

Sur le même sujet

La mobilisation syndicale commence à porter ses fruits. Le gouvernement français et les instances européennes ont avalisé un train de mesures de simplification. Reste à savoir ce qu’elles deviendront. © iStock-Daenin Arnee C’était l’une des principales revendications des manifestations de l’automne et de l’hiver : mettre fin aux surtranspositions, simplifier les procédures et faire en sorte que les agriculteurs ne soient plus noyés sous le flot incessant de paperasses et déclarations en tous genres qui les entravent dans leur quotidien et les détournent de leur vocation première : produire pour nourrir. Dans le cadre du 8e comité interministériel de la transformation publique, organisé le 23 avril, le Premier ministre Gabriel Attal avait apporté quelques premières réponses sur le chantier de cette nécessaire simplification.…