National | Par Didier Bouville

Stéphane Le Foll veut dépoussiérer «le cadre de l’installation»

«Si tout se passe bien dimanche, dès le 18 juin, à Luxembourg, pour le Conseil agricole, il faudra que je remette mon nez dans l’ensemble des dossiers européens pour voir où on en est et redéfinir à partir de là une position de la France dans le cadre de la réforme de la Pac», a annoncé le 12 juin le ministre de l’Agriculture à la sortie de son entretien avec le nouveau président des Jeunes agriculteurs, François Thabuis.

Parmi ces dossiers en cours de négociation, celui sur les mesures en faveur de l’installation et des jeunes agriculteurs sur lesquelles les deux hommes ont échangé ce 12 juin. Si «aucune décision n’a été prise», a précisé Stéphane Le Foll, «nous sommes d’accord sur la nécessité de donner un nouveau cadre à l’installation : celui en place date de plusieurs années et il est temps de le remettre au goût du jour» sur le plan national et européen. Ce thème sera développé lors d’une nouvelle réunion entre le ministre, le président et l’ensemble du bureau des JA qui se tiendra le 28 juin.

Stéphane Le Foll s’est enfin réjoui de l’élection à la tête du syndicat d’un homme non issu du milieu agricole qui prouve, selon lui, que « la jeunesse en agriculture peut venir de différents horizons ».

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Divers

Recherche 2 pneus d’occasion 16-9-34 bon état. Tél 06 72 60 01 73 HR

Emplois

Recherche chauffeur expérimenté si possible pour conduite tracteur et remorque autochargeuse ensileuse pour la campagne +lisier labour et semis si intéréssé pour la saison avril mai 2024. Tél 06 24 29 86 58 Secteur 12270 La Fouillade

Sur le même sujet

Au cours des deux derniers mois, 2 % de jeunes bovins de plus que l’an passé ont été abattus alors que le nombre de vaches allaitantes réformées a diminué de 7,9 %. © iStock-Gabriele Grassl La production de viande bovine change de profil. «La relocalisation de l’engraissement en France semble porter ses fruits», observe l’Institut de l’élevage (Idele) dans une récente étude. Les sorties de jeunes bovins et génisses compensent presque la baisse des abattages de vaches allaitantes. Sur les semaines 4 à 11 couvrant les mois de février et mars, le nombre de jeunes bovins abattus était en hausse de près de 2 % par rapport à 2023, note l’Idele. Toutes les catégories d’animaux sont orientées à la hausse : +1,9…