National | Par Didier Bouville

Sondage FNSEA : moins de pessimistes mais des problèmes de trésorerie (IFOP)

Les agriculteurs retrouvent un peu d’optimisme quant à leur situation économique pour les mois à venir. C’est ce que révèle le baromètre Ifop de conjoncture agricole réalisé à la demande de la FNSEA. Selon ce baromètre, le pourcentage d’agriculteurs à voir l’avenir économique moins favorable tombe à 38 % contre 42 % en mars dernier. Le pourcentage de ceux qui envisagent une stabilisation de la situation monte à 41 % contre 38 % en mars. Pourtant, la part des agriculteurs ayant vu leur situation financière se détériorer passe de 29 % à 35 %.

Le pourcentage de ceux ayant eu des difficultés « assez ou très importantes » au cours des 3 derniers mois, passe de 35 % à 40 %. Principales causes de difficultés : la météo, les charges d’approvisionnement, les baisses de prix à la production et la réglementation jugée trop contraignante. Un agriculteur sur 10 envisage d’abandonner son activité. Chez ceux-ci, 42 % le feront en raison du départ à la retraite mais aussi 40 % en raison de difficultés financières (Baromètre réalisé auprès de 1 501 exploitants agricoles par téléphone, du 13 au 20 juin, avec la méthode des quotas).

Toutes les actualités

Sur le même sujet

De nombreuses organisations professionnelles ont réagi le 10 juin aux résultats des élections européennes et à l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale par le Président de la République, Emmanuel Macron. © Actuagri CS Sur les Européennes, la FNSEA rappelle notamment que «l’agriculture française est indissociablement liée à l’Europe». Le syndicat majoritaire demande au nouveau Parlement européen «de poursuivre au plus vite le dialogue stratégique ouvert avec les acteurs du monde agricole et de formuler des mesures concrètes pour l’avenir de l’agriculture». Il demande en particulier de «remettre au premier plan l’acte de production et de faire cesser toute tentation décroissante, de stimuler la recherche et l’innovation, de faire preuve de cohérence sur les accords de libre-échange…».  La FNSEA qui…