Aveyron | Par Jérémy Duprat

Signer un contrat de lutte avant le 15 octobre

Face à l’ampleur de la sécheresse accentuée par les dégâts des campagnols, les FDGDON du Massif Central ont demandé au conseil d’administration du FMSE (Fonds de Mutualisation Sanitaire et Environnemental) la prise en compte des pertes de fourrages. Même si pour l’heure, il n’y a aucune certitude ni quant au montant des potentielles aides, ni quand la mesure pourrait être adoptée, seuls les exploitants qui auront un contrat de lutte en 2022 pourront prétendre à cette indemnisation si elle est votée. A ce jour, la FDGDON 12 n’a enregistré qu’une soixantaine de contrats contre 1000 dans le Cantal par exemple. Aussi l’organisme invite tous les agriculteurs victimes des ravages du campagnol à se rapprocher de la FDGDON 12 pour signer un contrat. Les contrats doivent avoir été signés avant le 15 octobre 2022 pour être éligibles à l’aide FMSE.

Le contrat de lutte 2022 est accessible en cliquant sur ce lien.

Pour plus de renseignements, contactez la FDGDON 12 au 06.38.53.51.73

La rédaction

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Réunie en assemblée générale vendredi 7 juin, l’union de coopératives BEVIMAC Centre Sud a présenté une activité, spécialisée dans l’export d’animaux vifs, en progression malgré la fermeture du marché algérien et un regain de valeur ajoutée pour les animaux destinés à l’Italie. L’assemblée générale de BEVIMAC Centre Sud s’est déroulée vendredi 7 juin. La stratégie de BEVIMAC Centre Sud, union des coopératives décidée il y a 9 ans, continue de porter ses fruits. Le débouché commercial vers les pays tiers bien que conditionné aux aléas géopolitiques et sanitaires, apporte une puissance d’achat aux coopératives adhérentes, CELIA, UNICOR notamment, et permet de capter une valeur ajoutée supérieure à celle des marchés européens. Pour Pierre Terral, le président, ces bons chiffres sont…