Aveyron | Par La rédaction

Série 6.4 RVshift DEUTZ SAME FAHR : Un tracteur compact pour le champ et l’élevage

RVshift ou Boîte Full PowerShift, c’est le nom de la toute nouvelle boîte à vitesse élaborée par l’ingénieur français, Laurent Héraudet, qui œuvre chez DEUTZ SAME FAHR depuis de nombreuses années. Cette boîte, 20 vitesses avant, 16 vitesses arrière, c’est une exclusivité Deutz, fabrication et utilisation «maison».

Son système apporte à la conduite une fluidité. La transmission toujours en pression, permet de ne pas sentir le changement de vitesse, il n’y a pas de coupure de gamme grâce à des éléments hydrostatiques qui apportent une grande souplesse lors du passage des rapports.
Julien (31 ans) et Thibaut Sarret (23 ans) utilisent un série 6130- 4. Tous deux sont installés sur la commune de St Igest en traite caprine (390 chèvres) et en bovins viande (une soixantaine de Blondes d’Aquitaine) sur 150 ha. Les deux frères ont pris la suite de leur père sur l’exploitation.
Concernant le choix Deutz, là aussi une évidence, ils sont aujourd’hui clients de la base Rouergue Motoculture (Ets Méravilles) de Villefranche de Rouergue. Leur père a toujours eu des Deutz, pour preuve le D6206 des années 70 qui démarre encore tous les jours pour la mélangeuse. Aujourd’hui il y a 6 tracteurs Deutz sur l’exploitation avec usages et puissances différents.

Sur le choix du série 6130-4, il est compact 4 cylindres. Arrivé sur la ferme à la rentrée 2023, avec bientôt un an de recul il est à 600h de travail, on peut estimer 800 pour une année. Il sert pour tous les travaux de champs ou de manutention, ce qui en démontre sa polyvalence, 130CV. Son poids bien réparti, il se comporte très bien et bénéficie d’une bonne adhérence.
Le premier point positif évoqué par Julien, c’est sans conteste la boîte RVshift, «la transmission, c’est vraiment le top, la boîte est très souple, on passe les rapports sans les sentir et sans perte de vitesse, de plus niveau consommation il est fidèle à ce que l’on connaissait déjà des moteurs». Sur ce point précis, Julien et Thibault annoncent une consommation de 9 litres en précisant que le tracteur sert quasiment tout le temps (600h) et de plus pour des gros travaux comme l’épandage «donc pour un compact il se défend très bien». Autre point conso, lorsque qu’il roule à 50km/h il tourne à 1350 tours minute, d’où une consommation très modérée.

Ce 4 cylindres est compact mais pas trop léger, doté de gros pneus arrière qui permettent un bon tassement, d’où la capacité d’être couplé à une fauche en 6m40 sans problème ou à des outils d’épandage. Les frères Sarret insistent sur le silence et le confort de la cabine. Ce tracteur est donc facile d’utilisation, agréable et confortable mais également facile à prendre en main avec une simplicité d’utilisation.
Il présente aussi de nombreux avantages pour des activités autour de l’élevage : compact il passe partout dans les bâtiments. Il bénéficie d’un toit panoramique, il est équipé d’un chargeur, et là aussi à l’usage, Thibault n’y trouve que des avantages sécuritaires : «voir le chargeur lorsqu’il est en service sans avoir à se baisser, pour manipuler les balles de paille, c’est plus que pratique !».

Isabelle Cabot

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Dans le cadre de l’agro bachelor «Métiers du Conseil en Elevage», mené en partenariat avec l’Ecole d’Ingénieur de Purpan, 50 étudiants du pôle de formation de Bernussou ont effectué un séjour sur le territoire européen, durant 4 semaines. Cette mobilité européenne est accessible à tous les étudiants grâce au financement européen ERASMUS+. © Chambre agriculture Aveyron Vendredi 5 juillet, au travers de stands, et en petits groupes, les étudiants en agro bachelor «Métiers du conseil en élevage» ont pu témoigner de leur activité agricole et des aspects techniques particuliers qu’ils ont rencontrés (méthodes de travail, différences climatiques, modèles économiques…) lors de leur séjour à l’étranger. Cette journée, financée et portée par le CNIEL, est l’occasion de mettre en valeur leur…