National | Par Didier Bouville

Réforme de la PAC : les discussions suspendues à un accord sur le budget

« À ce stade, le verdissement des paiements directs est en danger, car on ne peut pas avoir de verdissement sans un budget conséquent pour la PAC », a prévenu le ministre de l’Agriculture chypriote, Sofoclis Aletraris, à l’issue du dernier Conseil agricole qu’il présidait, le 19 décembre à Bruxelles.

C’est l’Irlande qui prendra la présidence du Conseil à partir du 1er janvier 2013 et c’est à elle que reviendra la tâche de conclure un accord sur la PAC d’ici le mois de juin. Sans accord sur le cadre financier pluriannuel pour la période 2014-2020, les négociations sur la réforme de la PAC n’ont pas pu avancer aussi rapidement que prévu ces derniers mois. Et comme en a témoigné le tour de table organisé à l’occasion du Conseil agricole, cette absence de budget empêche les États membres de prendre des positions définitives.

L’Irlande espère parvenir à un compromis politique sur la PAC entre les Vingt-sept dès le mois de mars prochain afin de commencer les discussions officielles avec le Parlement européen qui est co-décisionnaire sur ce règlement. Mais cet objectif, ambitieux, ne pourra se réaliser que si les chefs d’État et de gouvernement trouvent un accord sur le budget au mois de février (date à laquelle devrait se tenir le prochain sommet européen).

Toutes les actualités

Sur le même sujet

A l’issue des élections européennes, en France, la liste du Rassemblement national de Jordan Bardella est arrivée en première place (31,5%) suivie de celle de la majorité présidentielle emmenée par Valérie Hayer (15,2%) et la liste socialiste de Raphaël Glucksmann (14%). Selon les premières estimations à l’issue des élections européennes en France, le RN obtiendrait 30 sièges (contre 18 actuellement) au Parlement européen. Ces élus Gilles Pennelle (15e de la liste) et l’agricultrice Valérie Deloge (20e) devraient donc rejoindre la commission de l’agriculture (Comagri). La liste centriste Renaissance n’obtiendrait que 14 sièges (contre 23 aujourd’hui). L’eurodéputé sortant (et ancien président des Jeunes agriculteurs) Jérémy Decerle (14e) sauverait donc de justesse sa place. La liste socialiste Place publique enregistrerait 13 sièges…