Aveyron | Par Jérémy Duprat

Provinlait : journée conférence jeudi 30 mars à La Cazotte

Jeudi 30 mars, une journée de discussions et de débats est organisée au lycée de La Cazotte à Saint-Affrique.

Cette conférence fait suite au premier salon dédié à la brebis laitière, Provinlait, organisé en juin à Réquista et renouvelé les 17 et 18 avril 2024. En attendant, pour prolonger la démarche, les organisateurs ont imaginé différents thèmes de discussion autour de la filière. Leur point commun ? Confronter le travail et les témoignages des étudiants à ceux d’agriculteurs jeunes et moins jeunes.

Sur le modèle du salon Provinlait, l’accent de la journée-conférence est placé sur le sujet de l’emploi. «Dans les exploitations mais aussi dans les entreprises qui nous entourent, collecte et transformation du lait, coopératives, organisations professionnelles agricoles, l’emploi est une problématique que toutes partagent», confirme Adeline Canac, présidente de l’association Provinlait. «La journée est à destination des professionnels, des agriculteurs et pas du grand public. 200 lycéens sont inscrits et 40 professionnels seront de la partie. Le but est de faire entendre la voix des étudiants par rapport à l’installation et la transmission. La FDSEA et JA sont dans la boucle : plusieurs jeunes seront présents pour participer aux débats”. 8 étudiants de l’Ensat seront également présents, pour créer un échange autour de la façon dont de futurs professeurs des formations agronomiques vont pouvoir répondre aux attentes des jeunes qu’ils formeront.

Les organisateurs ont associé les établissements d’enseignement agricole locaux et ont sollicité les lycéens, de fait de futurs installés, pour travailler sur le sujet de l’emploi en agriculture et pour participer à la journée du 30 mars à l’amphithéâtre du lycée La Cazotte à Saint Affrique.

Les jeunes ont ainsi travaillé en amont sur les trois tables-rondes qui se dérouleront le matin à partir de 10h :

– Le métier d’éleveur demain

– Comment améliorer la qualité de vie des éleveurs

– Industriels, grandes enseignes, des capitaux dans les exploitations : un danger ?

Sur chacune des tables-rondes, un jeune sera rapporteur des réflexions qu’il aura eu avec ses camarades en classe. Il sera associé à des agriculteurs et responsables professionnels pour échanger.

L’après-midi, le sociologue François Purseigle rebondira sur les conclusions des tables-rondes et partagera sa vision de l’agriculteur de demain. Une réflexion qu’il présente, avec Bertrand Hervieu, dans un livre intitulé “Une agriculture sans agriculteurs” (Lire la VP du 18 août 2022 ou sur le site internet du journal : Du paysan au chef d’entreprise ?). Des jeunes en bac professionnel et en BTS à La Cazotte, à La Roque et au lycée public de Lozère assisteront aux échanges. La journée est évidemment ouverte à tous ceux qui s’intéressent à cette problématique de l’emploi en élevage. «A travers cette conférence, nous voulons sensibiliser les jeunes aux opportunités d’emplois qui existent dans l’élevage», avance Adeline Canac.

Jérémy Duprat

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Initialement annoncé le 15 mars par le gouvernement, le versement des aides MAEC et Bio n’est toujours pas soldé, trois mois après… Une situation «inadmissible» qu’ont dénoncé les responsables FDSEA et JA venus rencontrer le directeur de la DDT, lundi 17 juin. Marie-Amélie Viargues, présidente de la FDSEA et Nicolas Bosc, président de la section AB FDSEA et Mathieu Bedel, responsable groupe Bio JA et Léo Nakich, président JA 12, à la sortie de leur rencontre avec la DDT, lundi 17 juin. «La situation est plus qu’urgente !», une délégation de la FDSEA et des JA est allée demander à l’Etat de «respecter ses engagements et payer ce qu’il doit !». En effet, le gouvernement avait annoncé le versement des…