National | Par Didier Bouville

PAC post-2013 : JA approuve le vote des députés

Suite aux votes des députés européens de la Comagri le 23 janvier sur les règlements de la Pac post 2013, les Jeunes agriculteurs se réjouissent « de la priorité donnée au renouvellement des générations en agriculture dans le cadre du règlement sur le développement rural. » De plus,  « l’approbation par la comagri de la mise en place d’un paiement complémentaire obligatoire pour les jeunes agriculteurs pendant les 5 ans suivant leur installation est un deuxième signe fort en faveur des jeunes agriculteurs. » Autres points de contentement pour les JA : la prise en compte des spécificités de certains systèmes d’exploitation, des différentes tailles d’exploitation, des culture «piège à azote» dans les surfaces d’intérêts écologique, de même que de la reconnaissance des certifications environnementales déjà existantes sur les exploitations dans l’application du verdissement.

Enfin, les JA « salue les avancées confirmées sur l’organisation commune des marchés ». A savoir,  la possibilité donnée aux agriculteurs de se regrouper pour négocier collectivement le prix de leur produit « sans tomber sous le joug des règles de la concurrence », la prolongation et la rénovation d’un dispositif de droit de plantation dans le secteur vitivinicole, le maintien des quotas sucriers, la prise en compte des coûts de production dans l’établissement des prix de référence. « La recommandation du rapport Dantin de mettre en place un instrument européen de surveillance des prix est une proposition que JA soutient vivement », indique le communiqué du 25 janvier.  «Même s’il est nécessaire d’aller plus loin en le dotant de moyens pour « surveiller plus largement les volumes et les échanges et prévenir ainsi au mieux les crises », ajoute le syndicat. Désormais, les propositions doivent être adoptées par le parlement européen. Dans ce cadre, les JA souhaitent que le parlement les adopte bien sûr et « soit plus ambitieux sur l’organisation des marchés.»

Toutes les actualités

Sur le même sujet

De nombreuses organisations professionnelles ont réagi le 10 juin aux résultats des élections européennes et à l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale par le Président de la République, Emmanuel Macron. © Actuagri CS Sur les Européennes, la FNSEA rappelle notamment que «l’agriculture française est indissociablement liée à l’Europe». Le syndicat majoritaire demande au nouveau Parlement européen «de poursuivre au plus vite le dialogue stratégique ouvert avec les acteurs du monde agricole et de formuler des mesures concrètes pour l’avenir de l’agriculture». Il demande en particulier de «remettre au premier plan l’acte de production et de faire cesser toute tentation décroissante, de stimuler la recherche et l’innovation, de faire preuve de cohérence sur les accords de libre-échange…».  La FNSEA qui…