National | Par Didier Bouville

PAC : la FNSEA déçue par le manque de «pragmatisme» du Parlement européen

Dans une lettre ouverte du 14 mars adressée au ministre de l’Agriculture, Xavier Beulin, président de la FNSEA, regrette que « le pragmatisme qui avait été insufflé par la Commission de l’agriculture et du développement rural ait été un peu perdu de vue notamment en matière de paiements directs aux agriculteurs ou de conditionnalité ».

Pour la FNSEA, « la convergence entre États membres ne doit pas aller au-delà des propositions de la Commission européenne compte tenu notamment des disparités très importantes qui subsistent dans les conditions de production entre Etat membres ». En ce qui concerne la convergence interne des aides directes, « les modalités proposées par la Commission européenne ne sont ni réalistes ni soutenables pour bon nombre d’exploitations agricoles », assure Xavier Beulin.

Ainsi, la FNSEA milite pour « une convergence réalisée à 50 % en 2020 et un soutien vert proportionnel aux soutiens directs perçus par l’exploitation ». Quant aux mesures de verdissement, Xavier Beulin insiste pour qu’elle s’appuie sur un « pragmatisme renforcé afin de permettre aux exploitations françaises de ne pas subir de nouvelles lourdeurs administratives ».

Par ailleurs, le Parlement européen a demandé la possibilité de recouplage à 15 % du montant des aides nationales.

Enfin, la FNSEA « tient à rappeler la nécessité de disposer d’outils efficaces de gestion des risques ».

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Bovins

Elev. Aubrac HBA V Taureau Aubrac 4 ans et 5 femelles 15 mois TGS. Tél 06 79 64 02 91

Divers

V épandeur fumier 7T H verticaux Auran BE révisé 5000€, abri tunnel dim L40 L10 H4 6000€ cause cess photo sur demande. Tél 06 33 79 76 78  le tout sans TVA

Sur le même sujet

Provinlait, le salon professionnel de la brebis laitière ouvre ses portes demain mercredi 24 avril pour deux jours à Réquista. Jérôme Faramond, président de l’APLBR (association des producteurs de lait de brebis de l’aire Roquefort), partage sa vision de la filière lait de brebis en Aveyron. La race Lacaune est dominante dans la production de lait de brebis en France. «Depuis la réforme du système Roquefort, de nouveaux opérateurs collectent le lait sur notre territoire. C’est un phénomène positif qui a permis de dynamiser la collecte et de maintenir le prix aux producteurs. Certains collecteurs ont des outils locaux, d’autres déplacent le lait dans des laiteries plus lointaines. Concernant ces derniers, nous devons être vigilants quant à la sécurisation de…