Aveyron | Par La rédaction

Lycée Vaxergues – En finale du concours «coup de food» à Paris

Les élèves du lycée Vaxergues relèvent le défi du concours «Coup  de Food» et montent à Paris pour la finale !

Les terminales SAPAT (Services Aux Personnes et Aux Territoires) font partie des 6 finalistes du concours Coup de Food, le défi des Agri’cookers.
Le CNEAP (Conseil National de l’Enseignement Agricole Privé) et ELIOR, partenaire de restauration ont organisé conjointement un concours de cuisine à destination des classes des établissements agricoles privés. Le principe du concours est simple : proposer une recette réalisable en 2h30 qui comprendra au minimum les produits du panier suivant : filet mignon de porc, pommes et/ou poires, carottes et/ou pommes de terre et comporter une astuce anti-gaspi.
Chaque classe doit alors créer la recette, la tester et remplir une fiche recette qui détaille les ingrédients et le mode opératoire avec une photo du plat.
Les élèves de Vaxergues ont décidé de relever le défi, et ont créé une recette qu’ils ont appelé VAX POKEBOWL.
16 établissements ont proposé leurs recettes, et la classe des Terminales SAPAT a été sélectionnée pour participer à la finale qui se déroulera pendant le salon de l’Agriculture à Paris. Les élèves et leurs professeurs vont donc monter à Paris pour réaliser en direct leur recette le 2 mars, et espérer être sur le podium (1 élève cuisinera + 1 élève présentera la recette au jury).

La rédaction

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Réunie en assemblée générale vendredi 7 juin, l’union de coopératives BEVIMAC Centre Sud a présenté une activité, spécialisée dans l’export d’animaux vifs, en progression malgré la fermeture du marché algérien et un regain de valeur ajoutée pour les animaux destinés à l’Italie. L’assemblée générale de BEVIMAC Centre Sud s’est déroulée vendredi 7 juin. La stratégie de BEVIMAC Centre Sud, union des coopératives décidée il y a 9 ans, continue de porter ses fruits. Le débouché commercial vers les pays tiers bien que conditionné aux aléas géopolitiques et sanitaires, apporte une puissance d’achat aux coopératives adhérentes, CELIA, UNICOR notamment, et permet de capter une valeur ajoutée supérieure à celle des marchés européens. Pour Pierre Terral, le président, ces bons chiffres sont…