National | Par Didier Bouville

L’UE avalise le plan de lutte contre la crise de la viande de cheval

L’Union européenne a approuvé le 15 février le plan destiné à lutter contre la crise de la viande de cheval, qui prévoit une série de tests ADN dans les plats cuisinés censés contenir du bœuf. C’est ce qu’a annoncé la Commission dans un communiqué, en précisant que ce plan serait mis en œuvre « immédiatement » pour une durée initiale d’un mois.

Les 27 États membres se sont mis d’accord pour procéder à environ 2 250 tests sur des plats préparés à base de bœuf pour vérifier s’ils contiennent du cheval. De 10 à 150 tests sont prévus dans chacun des pays de l’UE, en fonction de leur taille, « principalement au niveau des distributeurs, sur des produits alimentaires destinés au consommateur final », selon le communiqué.

D’autre part, des tests seront aussi effectués sur la viande de cheval pour détecter la présence éventuelle de phénylbutazone, un anti-inflammatoire nocif pour la santé. Un échantillon sera prélevé par 50 tonnes de viande de cheval. (Photo DR).

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Divers

Recherche 2 pneus d’occasion 16-9-34 bon état. Tél 06 72 60 01 73 HR

Emplois

Recherche chauffeur expérimenté si possible pour conduite tracteur et remorque autochargeuse ensileuse pour la campagne +lisier labour et semis si intéréssé pour la saison avril mai 2024. Tél 06 24 29 86 58 Secteur 12270 La Fouillade

Sur le même sujet

Au cours des deux derniers mois, 2 % de jeunes bovins de plus que l’an passé ont été abattus alors que le nombre de vaches allaitantes réformées a diminué de 7,9 %. © iStock-Gabriele Grassl La production de viande bovine change de profil. «La relocalisation de l’engraissement en France semble porter ses fruits», observe l’Institut de l’élevage (Idele) dans une récente étude. Les sorties de jeunes bovins et génisses compensent presque la baisse des abattages de vaches allaitantes. Sur les semaines 4 à 11 couvrant les mois de février et mars, le nombre de jeunes bovins abattus était en hausse de près de 2 % par rapport à 2023, note l’Idele. Toutes les catégories d’animaux sont orientées à la hausse : +1,9…