National | Par Didier Bouville

Les retraités agricoles interpellent les candidats à la présidentielle

Des représentants de la Section nationale des anciens exploitants de la FNSEA ont déposé, mercredi 7 mars, 80 000 pétitions dans les différents QG de campagne des candidats à la présidentielle. Reçus le plus souvent par les responsables agricoles des postulants, ils ont essentiellement insisté sur la faiblesse de leurs retraites et demandé leur alignement sur celles du régime général.

«Nous avons au moins été entendus par tous», a estimé le président de la SNAE, Jean-Paul Bizien qui a rappelé, à l’occasion du Congrès de la Section qui a suivi le dépôt des pétitions, que les retraités du monde agricole, ayant une carrière complète, ont une pension inférieure à l’objectif légal de 75 % du SMIC alors que les salariés ont une retraite minimale égale à 85 % du SMIC.

Ce Congrès a aussi été l’occasion pour plusieurs anciens exploitants de signaler leur mécontentement à l’égard de leur syndicat maître, la FNSEA. Un point de vue soutenu par leur président qui a confié regretter «la frilosité» du syndicat majoritaire sur la question de la Retraite complémentaire obligatoire (RCO).

Lors de la deuxième journée du Congrès de la Section nationale des anciens exploitants, le 8 mars, à Paris, Xavier Beulin s’est déclaré « un peu surpris » des déclarations, la veille, de plusieurs anciens exploitants et de leur président, Jean-Paul Bizien, concernant « la frilosité » de la maison mère sur la Retraite complémentaire obligatoire (RCO).

« Nous marchons les uns avec les autres », a fermement rappelé le président de la FNSEA avant de revenir sur la RCO et d’indiquer « entendre les revendications ». Mais « je dois vous dire tout de suite que 7 % ça n’est pas plaidable aujourd’hui. Et de défendre « une politique des petits pas » à savoir de « regarder avec quel rythme et donc avec quel pourcentage, nous pouvons faire évoluer la situation actuelle pour avoir demain une retraite complémentaire digne de ce nom ». Une proposition saluée par les membres de la SNAE.

Toutes les actualités

Sur le même sujet

De nombreuses organisations professionnelles ont réagi le 10 juin aux résultats des élections européennes et à l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale par le Président de la République, Emmanuel Macron. © Actuagri CS Sur les Européennes, la FNSEA rappelle notamment que «l’agriculture française est indissociablement liée à l’Europe». Le syndicat majoritaire demande au nouveau Parlement européen «de poursuivre au plus vite le dialogue stratégique ouvert avec les acteurs du monde agricole et de formuler des mesures concrètes pour l’avenir de l’agriculture». Il demande en particulier de «remettre au premier plan l’acte de production et de faire cesser toute tentation décroissante, de stimuler la recherche et l’innovation, de faire preuve de cohérence sur les accords de libre-échange…».  La FNSEA qui…