National | Par eva dz

Les éleveurs ovins mobilisés pour davantage de mesures pour la filière

«Nous lançons un cri d’alerte. Notre secteur est toujours traité comme le parent pauvre de l’agriculture», a déclaré la présidente de la FNO (éleveurs d’ovins, FNSEA) Michèle Boudoin, le 13 février, lors d’une mobilisation visant à interpeler les pouvoirs publics sur la situation de la filière.

La manifestation a démarré au pied des locaux de la FNO, à la Maison des éleveurs, et s’est poursuivie devant le ministère de l’économie, distant d’une centaine de mètres. Une trentaine d’éleveurs arborant un tee-shirt floqué du slogan «Alerte disparition» sont venus faire entendre leurs revendications. Ils ont été reçus en milieu de journée par une conseillère du ministre. Les éleveurs estiment que les annonces du gouvernement pour répondre à la colère des agriculteurs «ne sont pas suffisantes pour le secteur ovin», indique un communiqué. Ils plaident pour l’activation de clauses de sauvegarde sur les accords de libre-échange.

Entre autres revendications, ils réclament «un retour des prêts bonifiés pour l’installation», tout en soulignant que «la production ovine reste en bas de tableau dans le classement des revenus annuels».

La rédaction

Toutes les actualités

Sur le même sujet

La mobilisation syndicale commence à porter ses fruits. Le gouvernement français et les instances européennes ont avalisé un train de mesures de simplification. Reste à savoir ce qu’elles deviendront. © iStock-Daenin Arnee C’était l’une des principales revendications des manifestations de l’automne et de l’hiver : mettre fin aux surtranspositions, simplifier les procédures et faire en sorte que les agriculteurs ne soient plus noyés sous le flot incessant de paperasses et déclarations en tous genres qui les entravent dans leur quotidien et les détournent de leur vocation première : produire pour nourrir. Dans le cadre du 8e comité interministériel de la transformation publique, organisé le 23 avril, le Premier ministre Gabriel Attal avait apporté quelques premières réponses sur le chantier de cette nécessaire simplification.…