Aveyron | Par Didier Bouville

Le point sur les restrictions d’eau au 23 septembre

Au cours de la semaine passée, des précipitations se sont produites du 13 au 15 septembre. Le 13 septembre, les averses ont concerné essentiellement le sud-est du département. L’ouest et le Ségala n’ont eu que très peu d’eau.Le 14 septembre, sous un orage intense, de fortes précipitations ont touché l’Aubrac, la Viadène, et la vallée du Lot, avec également des chutes de grêle, localement. L’extrême sud du département a bénéficié de quelques averses. Hormis l’Aubrac et l’extrémité sud-est, le reste du département a été très peu arrosé.En conséquence, les cours d’eau du département restent à des niveaux de sécheresse intense. Un épisode pluvieux de type méditerranéen pourrait apporter des précipitations ce week-end. La localisation et l’intensité étant incertaines, les restrictions à partir des prélèvements en eaux superficielles et souterraines sont maintenues sur la quasi-totalité du département avec quelques changements de niveaux:Le bassin Lot aval passe du niveau 2 au niveau 3 (crise) et la rivière Viaur du niveau 1 au niveau 2 (alerte renforcée). A l’inverse, à l’extrémité sud-est, la situation s’améliore un peu et les bassins Orb et Hérault baissent d’un niveau de restriction (passage au niveau 1). La situation sur les réseaux d’eau potable demeure tendue.Il faut donc poursuivre les efforts de sobriété dans la consommation d’eau potable et que chacun (particuliers, collectivités, entreprises) respecte les restrictions qui sont maintenues sur l’ensemble du département. Le détail des mesures est consultable dans les arrêtés préfectoraux concernant les mesures de limitation des usages de l’eau qui sont consultables dans toutes les mairies du département de l’Aveyron ainsi que sur le site de la préfecture.

La rédaction

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Après les fortes gelées en avril qui ont causé d’importants dégâts dans les vignobles et vergers du département, la FDSEA et les JA ont sollicité l’administration pour que des missions d’expertise soient réalisées sur le terrain. La DDT est allée à la rencontre des vignerons et arboriculteurs du département, la semaine dernière. La DDT était sur le terrain la semaine dernière, dans les vignes et vergers sur plusieurs secteurs de l’Aveyron pour recenser les dégâts du gel de printemps (© FDSEA 12). Les services de la DDT ont visité, mercredi 29 mai, plusieurs exploitations afin d’expertiser les pertes de récolte en vigne pour les appellations Marcillac, Entraygues Le Fel et Estaing. Puis vendredi 31 mai, ils se sont rendus sur…