National | Par Didier Bouville

Lait de vache : la collecte en baisse de 4%

En août, la collecte de lait de vache a baissé de 4 % par rapport à 2011, indique une récente note de FranceAgriMer du 26 octobre. En cause : le déficit en précipitations et les températures élevées qui ont « considérablement réduit la disponibilité en herbe. » De plus, « l’effet conjugué de la flambée du prix des aliments composés et de la baisse du prix du lait a également pesé sur l’utilisation des  concentrés. » 

En septembre, la tendance reste est la baisse, de l’ordre de 5 %. « L’envolée du prix des céréales pèse de plus en plus sur l’alimentation des animaux », note FranceAgriMer.

La plupart des pays d’Europe sont confrontés aux mêmes problèmes conjoncturels et doivent faire face à une baisse de la production notamment dans les pays de l’Europe de l’Ouest et du Nord.

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Pour asseoir son hégémonie sur la scène internationale, la Chine vise l’autosuffisance alimentaire. L’accroissement des capacités de production des filières animales se fait dans la douleur. Des fermes géantes supplantent les petits producteurs de bovins et de porcs. Mais la conjoncture économique contrarie leur essor. De nombreuses sociétés laitières sont déficitaires. Sur de nombreux marchés agricoles, la Chine est le premier pays importateur au monde de commodités. L’an passé, elle a importé 2,4 millions de tonnes (Mt) de viande de porc, 3,46 Mt de viande bovine et l’équivalent de 10 Mt de lait en produits laitiers. Bien que l’empire du milieu soit la deuxième puissance économique mondiale, avec un excédent commercial de 800 milliards d’euros (Md€), son déficit commercial agricole…