Aveyron | Par Didier Bouville

Lait : contrôle de prix à l’Intermarché de Marcillac

Un contrôle de prix à l’Intermarché de Marcillac. Aux alentours de 14h, la FDSEA s’est rendue sur place pour relever les prix de plusieurs produits : lait, beurre, yaourts et fromages. L’occasion de vérifier si la hausse des prix est bien effective. « Nous prenons plusieurs références sur différents produits, sur le lait demi-écrémé ou le yaourt nature. Il semblerait que les hausses soient répercutées », remarque Claude Falip. Le prix constaté du lait premier prix dans l’Intermarché est de 0,78 euro le litre.

Ni promotions abusives, ni tromperies sur l’origine comme cela a pu être constaté lors d’autres contrôle, régulièrement organisés. Les provenances étaient bien françaises sur des produits qui se vendent comme tel. « Par contre ce qui m’a choqué, c’est qu’on a vu sur certaines AOP, comme le beurre Charente-Poitou : un prix très attractif, très en dessous des autres concurrents. Qu’ils banalisent ce produit-là, je m’interroge », note Claude Falip. De la même façon, des écarts de prix relativement conséquents sont constatés entre des beurres ou du lait qui proviennent de la même usine.

Alors que les négociations autour du prix payé aux éleveurs laitiers battent leur plein, les producteurs de lait espèrent toujours toucher une partie de la hausse des prix. À l’heure actuelle, malgré une hausse de 20 euros les 1000L, en comparaison des prix affichés en grande surface, autour de 10% du montant revient directement à l’éleveur.

 La rédaction

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Initialement annoncé le 15 mars par le gouvernement, le versement des aides MAEC et Bio n’est toujours pas soldé, trois mois après… Une situation «inadmissible» qu’ont dénoncé les responsables FDSEA et JA venus rencontrer le directeur de la DDT, lundi 17 juin. Marie-Amélie Viargues, présidente de la FDSEA et Nicolas Bosc, président de la section AB FDSEA et Mathieu Bedel, responsable groupe Bio JA et Léo Nakich, président JA 12, à la sortie de leur rencontre avec la DDT, lundi 17 juin. «La situation est plus qu’urgente !», une délégation de la FDSEA et des JA est allée demander à l’Etat de «respecter ses engagements et payer ce qu’il doit !». En effet, le gouvernement avait annoncé le versement des…