Aveyron | Par Didier Bouville

Intervention de la brigade grands prédateurs terrestres de l’OFB en Aveyron

Plusieurs dommages sur troupeaux ont été signalés ces dernières semaines, notamment dans le sud-est de l’Aveyron. Sur 11 signalements depuis le 15 juin dernier, 6 ont été classés «loup non écarté» (implication probable du loup) à la suite de constats effectués sur place par des agents de l’Office Français de la Biodiversité(OFB). Ces 6 attaques ont concerné 62 animaux (dont 50 à Saint-André-de-Vézines), principalement des ovins. 6 autres signalements, dont 5 depuis le 13 juillet, sont en cours d’expertise.

À la demande du préfet de l’Aveyron, le préfet référent national loup a mandaté la brigade grands prédateurs terrestres de l’OFB pour engager une mission de terrain pour la défense de troupeaux en zone difficilement protégeable dès le 24 juillet. Cette mission, qui comptera une ou plusieurs équipes, pourra être prolongée au regard de l’évolution de la prédation sur ce secteur. Ces équipes sont spécialisées dans la gestion de la prédation sur les troupeaux domestiques, en complément des dispositifs de protection.

La rédaction

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Réunie en assemblée générale vendredi 7 juin, l’union de coopératives BEVIMAC Centre Sud a présenté une activité, spécialisée dans l’export d’animaux vifs, en progression malgré la fermeture du marché algérien et un regain de valeur ajoutée pour les animaux destinés à l’Italie. L’assemblée générale de BEVIMAC Centre Sud s’est déroulée vendredi 7 juin. La stratégie de BEVIMAC Centre Sud, union des coopératives décidée il y a 9 ans, continue de porter ses fruits. Le débouché commercial vers les pays tiers bien que conditionné aux aléas géopolitiques et sanitaires, apporte une puissance d’achat aux coopératives adhérentes, CELIA, UNICOR notamment, et permet de capter une valeur ajoutée supérieure à celle des marchés européens. Pour Pierre Terral, le président, ces bons chiffres sont…