Aveyron | Par La rédaction

Hervé Alriquet, producteur de spiruline à Saint Victor et Melvieu

Hervé Alriquet est un petit nouveau au sein du réseau Bienvenue à la ferme. Installé au Mas de Fraysse sur la commune de Saint Victor et Melvieu, sur la propriété familiale, il s’est lancé dans la production de spiruline, une deuxième vie après sa carrière de militaire.

Hervé Alriquet commercialise sa spiruline dans plusieurs boutiques localement, depuis son site internet également et sur son point de vente à la ferme, labellisé Bienvenue à la ferme.

Son grand-père puis son oncle étaient éleveurs au Mas de Fraysse, plusieurs années après, Hervé Alriquet a redonné une activité agricole à la propriété familiale grâce à la production de spiruline. «C’est ma sœur qui a commencé à réaménager le bâti. Petit à petit nous avons rénové le patrimoine familial et à la fin de ma carrière militaire, nous avons décidé de nous installer définitivement ici», explique Hervé, accompagné de son épouse, Julie et de leur petit garçon Elliot.

Une activité saisonnière

Fin 2017, ils ont achevé la rénovation de leur maison dans une ancienne grange et déjà Hervé pensait à installer son activité de spiruline dans une autre grange qu’il a rachetée à ses frères et sœur. «Je cherchais une activité d’appoint et non principale qui vienne compléter ma retraite de militaire et c’est sur un salon sur les énergies que j’avais découvert cette micro-algue. J’ai gardé l’idée dans la tête  de cette activité saisonnière, avec peu d’astreinte et des investissements limités, ça me correspondait bien !», sourit Hervé. D’autant qu’il disposait déjà de quelques terres autour de la propriété, pour installer les bassins sous serres. «J’ai commencé avec de grands aquariums mais très vite je me suis aperçu que le système ne fonctionnait pas, il me fallait chauffer pour atteindre une température de l’eau adéquate pour le développement de la spiruline et ajouter des lumières pour favoriser la photosynthèse, la consommation en énergies était trop importante et non rentable… du coup la deuxième année, j’ai fait construire des bassins abrités sous une serre, une installation nettement plus favorable au développement naturel de la spiruline puisqu’il recrée son milieu naturel», détaille Hervé qui a suivi une formation spécialisée à Hyères. «C’est un peu la difficulté de cette production, on avance pas à pas, en partageant nos expériences avec d’autres producteurs», précise le producteur qui adhère à la fédération des spiruliniers de France.

En réseau pour se faire connaître

Hervé dispose de 4 grands bassins, il n’en exploite que deux actuellement de mai à octobre : «pour moi c’est une activité d’appoint, et cela me laisse la possibilité de produire un peu plus si je le souhaite et si j’arrive à trouver de nouveaux débouchés». Sa production de spiruline, Hervé la commercialise sous forme de brindilles ou en comprimés (un procédé qu’il sous-traite à un autre producteur à Marseille), exclusivement en vente directe : il a démarché plusieurs boutiques localement à Saint Affrique, Sévérac le Château… et réalise aussi des ventes depuis son site internet (www.spiruline-du-mas-de-fraysse.fr) et sur son point de vente à la ferme. «Nous venons de rejoindre Bienvenue à la ferme», explique le producteur, «c’est un réseau reconnu, qui parle aux gens, reconnaissable aussi avec sa petite fleur et qui, nous l’espérons, va nous permettre de nous faire connaître», avance Hervé. «La spiruline est une production atypique, encore confidentielle et peu connue. Appartenir à un réseau comme Bienvenue à la ferme, nous apportera plus de visibilité et nous permet aussi, grâce à l’accueil sur la ferme, de faire découvrir notre production et sa typicité».

Depuis cette année, Hervé a aussi adhéré à France Passion, réseau d’informations réservé aux campings-caristes. Il a aménagé un espace au Mas de Fraysse pour les recevoir… et leur présenter sa production de spiruline. «Pouvoir accueillir les personnes et leur expliquer ma production, leur montrer les serres, le laboratoire, c’est très intéressant. Beaucoup sont curieux de découvrir d’où vient le produit, comment il est cultivé… J’apprécie ce contact et la possibilité de pouvoir communiquer sur ma production», explique Hervé, qui a noué aussi quelques liens avec la mairie de Saint Victor et Melvieu. «Nous aimerions développer l’accueil de groupe sur la ferme. Nous nous y sommes un peu essayés avec la mairie, qui proposait un marché avec quelques producteurs dont je faisais partie».  
Hervé est encore un jeune producteur, il parfait ses connaissances sur la spiruline avec des formations et espère étendre son réseau de commercialisation. «J’ai trouvé une activité qui me correspond bien et que je peux développer à mon rythme. Elle me permet aussi de nouer de nombreux contacts avec les consommateurs et je me plais à faire découvrir cette production atypique». Un discours qui correspond tout à fait à l’esprit du réseau Bienvenue à la Ferme !

Eva DZ

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Réunie en assemblée générale vendredi 7 juin, l’union de coopératives BEVIMAC Centre Sud a présenté une activité, spécialisée dans l’export d’animaux vifs, en progression malgré la fermeture du marché algérien et un regain de valeur ajoutée pour les animaux destinés à l’Italie. L’assemblée générale de BEVIMAC Centre Sud s’est déroulée vendredi 7 juin. La stratégie de BEVIMAC Centre Sud, union des coopératives décidée il y a 9 ans, continue de porter ses fruits. Le débouché commercial vers les pays tiers bien que conditionné aux aléas géopolitiques et sanitaires, apporte une puissance d’achat aux coopératives adhérentes, CELIA, UNICOR notamment, et permet de capter une valeur ajoutée supérieure à celle des marchés européens. Pour Pierre Terral, le président, ces bons chiffres sont…