lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Commerce extérieur : +456 M€ en janvier 2021

16 Mars 2021 | Actus nationales

Commerce extérieur : +456 M€ en janvier 2021

Le port de La Rochelle.

En janvier 2021, l’excédent commercial agricole et agro-alimentaire a atteint 456 M€. En effet, le solde des échanges de produits agricoles était de 84 millions d’euros (M€) en janvier 2021 et celui des produits agroalimentaires de 372 M€. Cependant, tous produits confondus, il est cependant inférieur de 129 M€ à celui du mois de janvier 2020.

Comparées à leurs niveaux de l’an passé à la même époque, les échanges commerciaux ont nettement diminué. Mais les exportations (1,29 milliards d’euros - Md€ ; - 220 M€) ont davantage baissé que les importations (1,05 Md€ ; -50 M €). L’excédent commercial agroalimentaire, et de produits agricoles en particulier, pâtit de la faiblesse des ventes de céréales et de blé en particulier. Elles «voient la valeur de leurs expéditions diminuer de 125 millions d’euros (- 18 % sur un an)» en raison des faibles volumes disponibles à l’export, indique le ministère de l’Agriculture. Un million de tonnes en moins de grains a été expédié en janvier dernier par rapport à l’année 2020 à la même période.

Toujours en janvier 2021, davantage de fruits été importés tandis que moins d’animaux vivants ont été exportés (171 M€ ; - 39 M€). Mais la hausse des prix des oléoprotéagineux n’a pas eu encore d’incidences notoires commercialement en janvier dernier. A contrario, le solde commercial des échanges de produits alimentaires a augmenté de 49 M€ alors que les exportations (3,49 Md€ ; - 268 M€) et les importations (1,28 Md€ ; - 229 M€) ont concomitamment diminué. Cette amélioration est portée par le secteur des produits laitiers excédentaire de 264 M€ (+ 17 M€ sur un an) même si les exportations (527 M€) ont baissé de 29 M €.

Alors que dans le même temps, le déficit des produits de la viande (-65 M€) s’est contracté de 46 M€. A contrario, «les ventes de vins et Champagne diminuent de nouveau de 90 millions d’euros sur un an, notamment vers les États-Unis», souligne le ministère de l’Agriculture. Les exportations restent pénalisées par les taxes mises en place depuis mi-octobre 2019.

 coopération+agroalimentaire+céréales