National | Par Didier Bouville

FNPL : utiliser la déclinaison nationale de la PAC

Alors que les comptes de l’Agriculture placent l’élevage laitier très en dessous de la moyenne nationale des revenus agricoles, la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) souhaite que le ministre de l’Agriculture utilise les marges de manœuvre de la Pac en faveur de la production laitière. Il s’est d’ailleurs engagé à ce que « la priorité soit la redistribution des aides en faveur de l’élevage et de l’emploi », en soulignant que « certaines productions ont besoin de plus d’aides que d’autres ».

Pour la FNPL, la production laitière en fait partie. D’ailleurs, le syndicat se montre favorable à la mise en place d’un paiement redistributif (surprime aux premiers hectares) et au couplage des aides. Surtout, la FNPL demande que l’enveloppe de couplage de 13 % des aides puisse servir à la mise en place d’une « prime significative à la vache laitière ». Celle des 2 % supplémentaires destinée à soutenir la production de protéines « doit pouvoir être fléchée pour les élevages laitiers ».

Toutes les actualités

Sur le même sujet

De nombreuses organisations professionnelles ont réagi le 10 juin aux résultats des élections européennes et à l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale par le Président de la République, Emmanuel Macron. © Actuagri CS Sur les Européennes, la FNSEA rappelle notamment que «l’agriculture française est indissociablement liée à l’Europe». Le syndicat majoritaire demande au nouveau Parlement européen «de poursuivre au plus vite le dialogue stratégique ouvert avec les acteurs du monde agricole et de formuler des mesures concrètes pour l’avenir de l’agriculture». Il demande en particulier de «remettre au premier plan l’acte de production et de faire cesser toute tentation décroissante, de stimuler la recherche et l’innovation, de faire preuve de cohérence sur les accords de libre-échange…».  La FNSEA qui…