National | Par Didier Bouville

F. Hollande pour la mise en place de mécanismes de solidarité éleveurs-céréaliers

«Le président de la République nous a demandé de faire en sorte que la profession propose des dispositifs entre le secteur végétal et le secteur animal pour passer ce cap difficile», a indiqué Xavier Beulin, le 28 août, à l’issue d’un entretien d’une heure avec le président de la République.

Le président de la FNSEA a réaffirmé sa volonté à s’engager sur cette voie solidaire : «Chacun doit faire des efforts. Et bientôt, nous pourrons montrer qu’à nouveau « végétal et animal », ça n’est pas une vue de l’esprit, mais que nous sommes en capacité de mettre en place de nouvelles relations pour amortir cette volatilité des prix», a-t-il commenté. Ces mécanismes pourraient concrètement s’appuyer sur des «formes contractuelles» fondées sur la réciprocité entre les filières végétale et animale.

La FNSEA s’est engagée à faire ses propositions lors du salon SPACE à Rennes, du 11 au 14 septembre, qui ouvrira avec la venue de François Hollande : «Le Président de la République nous a confirmé sa présence et il nous a dit qu’il reviendrait sur l’ensemble de ces sujets». La politique agricole commune (PAC) pour laquelle François Hollande a réitéré son engagement à maintenir le budget et les rapports entre producteurs, transformateurs et distributeurs sont des thèmes qui devraient à nouveau être abordés. Si la hausse des prix des céréales a aujourd’hui peu d’impact sur les prix dans les magasins, ce ne sera plus le cas dans les 3, 4, 5 mois qui viennent, a enfin expliqué Xavier Beulin au président de la République.

Toutes les actualités
PetitesAnnonces
Bovins

Elev. Aubrac HBA V Taureau Aubrac 4 ans et 5 femelles 15 mois TGS. Tél 06 79 64 02 91

Divers

V épandeur fumier 7T H verticaux Auran BE révisé 5000€, abri tunnel dim L40 L10 H4 6000€ cause cess photo sur demande. Tél 06 33 79 76 78  le tout sans TVA

Sur le même sujet

Provinlait, le salon professionnel de la brebis laitière ouvre ses portes demain mercredi 24 avril pour deux jours à Réquista. Jérôme Faramond, président de l’APLBR (association des producteurs de lait de brebis de l’aire Roquefort), partage sa vision de la filière lait de brebis en Aveyron. La race Lacaune est dominante dans la production de lait de brebis en France. «Depuis la réforme du système Roquefort, de nouveaux opérateurs collectent le lait sur notre territoire. C’est un phénomène positif qui a permis de dynamiser la collecte et de maintenir le prix aux producteurs. Certains collecteurs ont des outils locaux, d’autres déplacent le lait dans des laiteries plus lointaines. Concernant ces derniers, nous devons être vigilants quant à la sécurisation de…