Aveyron | Par La rédaction

Eau : premières mesures de restrictions dans le sud Aveyron

La préfecture de l’Aveyron communique sur les premières mesures de restrictions sur les prélèvements d’eau et usages à partir du milieu naturel et des réseaux d’eau potable dans le département.

Le printemps a été particulièrement pluvieux sur le département, ce qui a permis une bonne recharge des nappes souterraines. Dans l’ensemble, les cours d’eau ont des débits satisfaisants pour la saison.
L’indice d’humidité des sols superficiels est au-dessus de la normale. On observe toutefois une disparité géographique, avec des sols humides à très humides au nord du bassin du Tarn et une humidité proche de la normale au sud.
Le temps sec et chaud de la semaine dernière a été remplacé par un temps lourd et orageux le week-end dernier, apportant localement des pluies intenses sous les orages les plus forts. L’ensemble du département a été arrosé avec 7 à 20 mm du centre au sud (localement 30 à 50 mm) et 20 à 50 mm du Villefranchois à l’Aubrac (localement 80 mm).

Un déficit dans le sud

Au global, pour le mois de juin, le nord et le centre du département ont été plutôt bien arrosés, quand l’extrémité sud du département (bassin du Dourdou de Camarès et de la Sorgues) présente un déficit de 40 à 50 %.
Pour la semaine en cours, les conditions sont faiblement anticycloniques avec un flux d’ouest frais et sec. Une dégradation orageuse se dessine à partir de samedi après-midi et la nuit suivante.

Restrictions à partir du samedi 6 juillet

Seul le Dourdou de Camarès amont présente un débit nécessitant la mise en place de mesures de restriction puisqu’il franchit le seuil d’alerte. Il est donc nécessaire d’encadrer l’ensemble des usages et prélèvements en milieu naturel dans la zone d’alerte «Dourdou de Camarès amont».
À noter que dans ce secteur, tout comme dans les 7 autres bassins sensibles en période de basses eaux (Dourdou de Conques, Diège, Alzou, Serènes, Aveyron source, Aveyron médian et Rance), des mesures d’auto-limitation sont mises en œuvre par la profession agricole. Ainsi, des tours d’eau de niveau alerte sont d’ores et déjà effectifs sur ces zones depuis le 1er juin 2024, tel que défini dans l’arrêté du 20 juin 2024.
La zone de l’Orb passe en parallèle en vigilance par cohérence avec le niveau de restriction pris sur le département de l’Hérault sur ce même bassin Aussi, à la suite du comité de suivi opérationnel (CSO) de la ressource en eau du 2 juillet, il a été décidé de produire le premier arrêté de restriction sur les prélèvements et usages à partir du milieu naturel pour la période d’étiage 2024.
Ce nouvel arrêté entrera en vigueur samedi 6 juillet à 8h.
Dans les zones d’alerte suivantes, il est ainsi prévu :

  • Passage au niveau d’alerte sur le Dourdou de Camarès amont et Len ;
  • Passage au niveau de vigilance sur l’Orb.

Pas de restriction sur l’eau potable

Concernant l’eau potable, il n’y a actuellement aucune tension sur l’approvisionnement.
Les mesures applicables figurent dans l’arrêté préfectoral de restriction temporaire, consultable dans toutes les mairies du département de l’Aveyron, ainsi que sur le site de la préfecture :
https://www.aveyron.gouv.fr/Actions-de-l-Etat/Environnement/Gestion-de-l-eau/Secheresse
Plus d’information et des conseils pour réduire sa consommation d’eau sur https://vigieau.gouv.fr

La rédaction

Toutes les actualités

Sur le même sujet

Le mois de juin, dans la continuité de mai, s’est révélé particulièrement chaud (2éme mois de juin le plus chaud enregistré après celui de 2003) et ce, bien que les précipitations soient plus importantes qu’à l’accoutumée. Ces pluies ont permis de donner un peu de répit aux cours d’eau mais les conditions anticycloniques se maintiennent avec une masse d’air sèche et de plus en plus chaude. La situation hydrologique des cours d’eau devrait donc se dégrader.Ainsi, au vu de la situation climatique et hydrologique, un renforcement des mesures de restriction s’avère nécessaire. À compter du samedi 16 juillet à 00h00, l’Alzou passe au niveau d’alerte renforcée, le Viaur bassin (Céor) entre en alerte et le Tarn en vigilance. L’ensemble des…